Première   Deuxième   Troisième   Quatrième   Cinquième   Sixième   Septième   Huitième   Neuvième
Versailles Grand Pilier   Chevaliers des Provinces   Croisés de France  

Liste des Croisés de la Maison de France
— 1147. Louis VII prend la croix des mains de Saint Bernard (Versailles)

— 1190. Philippe Auguste prend la croix et part pour la Palestine. (Versailles)

— 1196. Marguerite de France, fille de Louis VII, veuve de Béla III, roi de Hongrie, vend son douaire pour conduire en Palestine une troupe de Hongrois. Elle mourut à Acre peu de jours après son arrivée. (Versailles.)

— 1215 et 1219. Louis de France (Louis VIII), à la croisade contre les Albigeois.

— 1223-1226. Louis VII à la croisade contre les Albigeois.

— 1248-1254. Première croisade de Saint-Louis. 1250, 5 avril : le Roi est fait prisonnier avec ses frères.

— 1270. Seconde croisade, de Saint Louis, qui meurt devant Tunis 25 août 1270. (Versailles)

— 1270. Philippe de France, (Philippe III, le Hardi), fils aîné de Saint Louis, l'accompagna à la croisade. (Versailles)
Top

 

France — Alençon
— 1215. Robert, comte d'Alençon, croisé contre les Albigeois. (DC, tome 6.)

— 1270. Pierre, comte d'Alençon, fils de Saint Louis, l'accompagna à la croisade. (Versailles)
Top

 

France - Anjou
— 1249. Charles de France, comte d'Anjou, alla a la croisade, avec le roi Saint Louis, son frère.

— 1270. Il prit de nouveau la croix, mais n'arriva devant Tunis qu'après la mort du saint Roi. (Versailles)

— 1277. Mort de Philippe de France, roi de Thessalonique, prince d'Achaïe, neveu de Saint Louis.
Top

 

France - Artois
— 1250, 8 février Robert, comte d'Artois, frère de Saint Louis, périt à la Massoure. (Versailles)

— 1270. Robert II, comte d'Artois, accompagne Saint Louis à la croisade d'Afrique.

— 1390. Philippe d'Artois, comte d'Eu, au siège de Tunis. (Moréri, V, 921.)

— 1396. Philippe d'Artois, comte d'Eu, connétable de France, fait prisonnier, à la bataille de Nicopolis ; mort à Micalizo (Anatolie) 15 juin 1397. (Moréri, V, 921.)
Top

 

France - Bourgogne
— 1103, 23 mars. Tarse (Cilicie). Eudes de France, duc de Bourgogne, mort à la croisade. (Versailles)

— 1171. Hugues III, duc de Bourgogne, va à la croisade.

— 1191. Il repart pour la Palestine.

— 1192. 23 août, Tyr : date sa mort. (Versailles)

— 1249. Hugues IV, duc de Bourgogne, va à la croisade, avec Saint Louis. (Versailles)

— 1396. 28 septembre Jean Sans peur, comte de Nevers, (puis duc de Bourgogne), est fait prisonnier a la bataille de Micopolis. (Versailles)
Top

 

France - Bourgogne - Portugal
Henri de France-Bourgogne, petit fils du roi Robert, passa en Espagne vers 1089 et conquit sur les Maures le royaume de Portugal ; mort au siège d'Astorga, novembre 1112. « Alphonse de Portugal, chevalier de Saint Jean de Jérusalem mort 1207 » (Moréri, Portugal) Il était petit-fils d'Henri de Bourgogne, et paraît avoir été un instant grand maître de son Ordre. (PA, n. 52.)
Top

 

France - Courtenay
— 1147. Pierre de France, seigneur de Courtenay, frère de Louis VII, le suivit en Palestine. (Versailles)

— 1179. Testament de Pierre de France, seigneur de Montargis et de Courtenay : « Ego Petrus, frater Reis, dominus de Montearsi et de Curtiniaco..., Hierusalem in Dei servitio proficiscens... » ; don. pies, (Du Bouchet, page 10.)

— 1179. Charte de Pierre de France, seigneur de Courtenay, partant pour la croisade « Ego Petrus Curtiniacensis dominus.... Adelinae uxori Oberti famuli mei mecum Ierusalem addituri... concessi... » (Du Bouchet, page 9.)

— 1179. Pierre de France, seigneur de Courtenay, va à Jérusalem avec le comte de Champagne. (Abbaye de Trois-Fontaines. — B. tome 12, page 285.)

— 1209. 1211. P. de Courtenay, comte d'Auxerre, et Robert, son frère, vont à la croisade, contre les Albigeois (B, tome 19, page 116. — ME, v. 1440.)

— 1217. Pierre de Courtenay, comte d'Auxerre et de Nevers, est élu empereur de Constantinople. (Versailles)

— 1218. est la date de sa mort.

— 1218. Robert de Courtenay, fils du précédent et empereur de Constantinople.

— 1273. Mort de Baudouin, empereur de Constantinople, frère du précédent.

— 1210. Robert de Courtenay seigneur de Champignelles, grand bouteiller de France, va à la croisade, contre les Albigeois ; de même en 1226. (Bibliothèque de l'Ecole des chartes, XXXII, 216.) En 1249, il accompagne Saint Louis à la croisade, où il mourut.

— 1239. Robert de Courtenay va à la croisade, avec le comte de Champagne. (Archives de l'Yonne, Pontigny II. 1518. — E. Petit, IV, 90)
Il parait avoir péri à la funeste bataille de Gaza.

— 1245. Philippe de Courtenay, marquis de Namur, fils de Pierre de France, prend la croix avec Saint Louis (M, tome 4, page 172) et l'accompagne en 1249 à la croisade. (Le P. Anselme.)

— Philippe de Courtenay (1195-1226), fils de Pierre II de Courtenay, Seigneur de Courtenay, et de Yolande de Hainaut, Marquis de Namur (1218-1226)

— Pierre II de Courtenay, Comte de Nevers, d'Auxerre, et de Tonnerre, Marquis de Namur, et Empereur de Constantinople, épousa en 1184, Agnès Comtesse de Nevers, d'Auxerre, et de Tonnerre, dont-il eut Mahaut de Courtenay, mariée à Hervé IV, Sieur de Donzy, puis à Gigues IV, Comte de Forêts. Il eue pour seconde femme Yolande de Hainaut ou de Flandres, soeur de Baudouin I, et de Henry de Hainaut Empereur de Constantinople, de laquelle il eut cinq fils et huit filles. Les enfants mâles furent :
1 Philippe de Courtenay Marquis de Namur
2 Pierre de Courtenay qui fut d'Eglise
3 Robert de Courtenay I du nom Empereur de Constantinople
4 Henry de Courtenay Marquis de Namur après son frère Philippe
5 Baudouin de Courtenay II, du nom qui suit.
Baudouin II de Courtenay, Empereur de Constantinople, épousa Marie de Brienne, fille de jean de Brienne, Roy de Jérusalem, et Empereur de Constantinople, de laquelle il eut Philippe de Courtenay. Empereur titulaire de Constantinople, qui épousa Beatrix de Sicile, fille de Charles I, Roy de Naples et de Sicile. Cette Branche est finie.
Grand dictionnaire Historique ou le mélange curieux de l'Histoire sacrée et Profane. Par Louis Moreri, Jean Le Clerc. Amsterdam MDC. LXXXXII.

— 1249. Guillaume de Courtenay, seigneur d'Yerres, à la croisade (Versailles.)
— Il était fils de Robert de Courtenay, mort en la même croisade.

— 1249. Chypre. Pierre de Courtenay, seigneur de Conches, frère aîné du précédent, étant à la croisade, reconnaît tenir féodalement, du Roi la terre de Joigny. (OB, f. 95, n. 2.)
— Il combattit vaillamment à la Massoure et mourut en Palestine peu de temps après. (Joinville — Versailles.)

— 1249. Amicie de Courtenay, femme du comte d'Artois, accompagne son époux à la Croisade.

— 1270. Guillaume de Courtenay seigneur de Champignelles et d'Yerres, va à la croisade d'Afrique ; de même Robert, Evêque d'Orléans, frère desdits Guillaume et Pierre.
Top

 

France - Dreux
— 1147. Robert de France, comte de Dreux, frère de Louis VII, prend la croix et part le premier pour la Palestine. (Versailles.)

— 1191. Robert II, comte de Dreux, est au siège et à la prise d'Acre.

— 1214. Pierre de Dreux, duc de Bretagne, à la croisade contre les Albigeois

— 1239. Il va en Palestine avec le Comte de Champagne, roi de Navarre

— 1249. Il va a la croisade avec Saint Louis, combat vaillamment à la Massoure, et meurt en mer le 22 juin 1250, revenant en France. (Versailles.)

— 1239. Jean de Dreux, comte de Macon et de Vienne, mort au secours de la Terre Sainte.

— 1249. Jean, comte de Dreux, va à la croisade avec Saint Louis et meurt à Nicosie.

— 1270. Jean de Dreux, duc de Bretagne, accompagne Saint Louis à la croisade d'Afrique.

— 1275. Jean de Dreux, chevalier du Temple, fils de Jean de France, comte de Dreux, meurt en 1248 à la croisade.
Top

 

France - Poitiers
— 1249. Alphonse, comte de Poitiers et de Toulouse est a la croisade avec Saint Louis, son frère ; fait prisonnier avec le Roi le 5 avril 1250.

— 1270. Va à la croisade d'Afrique et meurt pendant son retour, au château de Corneto, 21 août — 1271. (Versailles.)
Top

 

France - Valois
— 1270. Jean de France, dit Tristan, comte de Valois, né à Damiette en 1250, fils de Saint Louis ; mort devant Tunis le 3 août, 22 jours avant le Roi son père. (Versailles.)
Top

 

Vermandois
— 1096. Hugues de France, dit le Grand, comte de Vermandois et de Valois, croisé ; en 1097, se signale pour ses exploits à la prise de Nicée et d'Antioche ; va de nouveau à la croisade en 1101 ; il meurt de ses blessures à Tarse (Cilicie), 18 octobe 1102. (Versailles.)
— Simon de Vermandois, Evêque de Noyon et de Tournai, fils du précédent ; mort au retour de la croisade le 10 février 1148, à Séleucie.
Sources: Les Croisés de France (1095-1395) — Oscar de Poli — Annuaire du Conseil Héraldique de France, huitième année, Paris 1895 — BNF

> > > Suite > > >