Les Templiers   Frères Templiers du Périgord   Les Croisades

Les Frères Templiers arrêtés en Périgord et enfermés à Domme

Frères Périgourdins arrêtés et emprisonnés
Lors de recherches sur les templiers en Périgord, j'ai pu dresser une liste de noms. (André Goineaud-Bérard)

Cette liste renferme les renseignements relevés dans les pièces des procès, cartulaires, archives de la Dordogne, de Pau, de Toulouse (pour le Grand-Prieuré), de Clermont (pour les templiers nord-périgourdins du diocèse de Limoges, emmenés à Clermont et entendus par l'évêque en 1309).

Les noms : toutes les formes sont relevées et imprimées en capitales ; la forme francisée du nom est donnée, ainsi que celle latine chaque fois qu'elle est mentionnée dans les textes consultés.

Les dates, mentionnées entre crochets, sont les dates extrêmes où; le templier apparaît dans les sources utilisées ; la plupart d'entre elles sont précédées de vers, car elles sont déduites de témoignages donnant l'estimation du nombre d'années passées depuis un fait ; de là, découlent des différences d'appréciation, donc de date ; les dates de naissance, éventuellement données, sont également calculées en fonction d'un âge cité par le témoin.

La mention (mort durant le procès) figure ensuite lorsqu'un témoignage précise que le frère est mort au moment du procès.

La qualité et le diocèse du templier sont ensuite précisés chaque fois qu'on les connaît.

Les références aux ouvrages cités dans la bibliographie sont données par le seul nom de leur auteur, suivi des numéros du tome et des pages, à l'exception de Michelet, abrégé Michelet I ou Michelet II.
Top

 

Frères détenus à Domme
Pour les 70 templiers enfermés à Domme, dont 3 Périgourdins cités plus haut, la liste de Harlay a dû être établie en 1311 ou plus tard, car il est fait mention de leur venue à Paris de différents diocèses (Cahors, Périgueux, Clermont, Poitiers, Angoulême, Bourges, Toulouse et Carcassonne) pour déposition devant la commission pontificale.

Templiers emprisonnés à Domme, amenés de Paris en 1311, après déposition devant la commission pontificale

Cette liste est celle des 70 templiers qui auraient été détenus à Domme, telle que citée dans le manuscrit fonds Harlay n· 49 déposé au XVIIIe siècle à la Bibliothèque royale, maintenant la Bibliothèque nationale, où; on peut consulter dans le département des manuscrits occidentaux, le fond Harlay n· 329, copie Lespine, fond Périgord 35.

L'orthographe de certains noms est parfois difficile à déchiffrer nous avons adopté celle retenue par Michelet. Nous avons rajouté en retrait après le nom, des notices biographiques relevées dans les pièces du procès citées par Michelet, Le procès des templiers, t. I et t. II Paris 1841-1851 réédition du C.T.H.S., Paris 1987, annoté (Michelet I ou Michelet II) et Roger Sève et Anne-Marie Chagny-Sève, Le procès des templiers d'Auvergne 1309-1311, Editions du C.T.H.S. 1986, annoté (Roger Sève et Anne-Marie Chagny-Sève); et Georges Lizerand Le dossier de l'affaire des templiers, Paris, 1923.
Sources : Bulletin de la Société Historique et Archéologique du Périgord, Année 2000 - Par : André Goineaud-Bérard
Top

 

Lettre du Roi, pour les Templiers emprisonnés
Philipe de Voet prevost de l'eglese de Poytes, et Johan de Jemville huisser d'armes nostre segnor le Roy, deputez sus l'ordenance de la garde des Templers es provinces de Sens, de Roem et de Rems, à nostre amez frere Lorent de Biame, jadis commandaur de Apuli, et aus autres freres qui sont en prison de Sans, salut et amor.
Savoir vous faisons que nous avons procuré que li Roys nostre siere vous envoie à l'evesche d'Orleans pour vous reconcilier. Si vous requirens et prions que vous en la bone confession que nos vous lassames, vous tenez si devotamant et si gransemant envers le dit evescheve d'Orliens que il n'aie cause de dire que par vous nous l'aiens fait travalier ne fait entandre menconge; nous vous somons Joan Chapini nostre amé clerc, au quel vous voilhet creire de part nous de ce que il vous dira, le quel en leu de nous vos anvoiens. Et sachez que nostre pere le Pape a mandé que tuit cil qui auront fayt confessions devant los quizitor, ses anvouez, qui ou cele confession ne veudoent perseveres, que ilz seront mis à damnazion et destruit ou feu. Nos avons commandé au dit Johan que il vous mit à vous les covenables cameres, tant que nous serons à vous, ou nos serons brevement, si Diu plet, et fessons alé, se ne fust pour avere grant besogne où li Rois envoie sue [?] soit garde de nous.
Michelet, Procès des Templiers, tome I, pages 71, 72

Frères du Périgord visités 51463 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.