Les Templiers   Les Croisés de France   Les Croisades

Liste des Croisés Français connue

Liste des Croisés de France (101 à 150)
101
1218. mai, Marseille. Le recteur de Marseille, pleige de « Willermus Gallardus », pour tout emprunt qu'il contractera en Terre-Sainte, jusqu'à concurrence d'une certaine somme.
(L, t. 1, f. 1S7. — CR, n. 202)

1246. 19 août. « Rainaldus Gallardi, miles », est un des députés du Roi chargés de régler avec les syndics de Marseille les conditions de nolis pour le transport des croisés.
(Archives nationales. — J. 456, n. 24)

1248. 25 août, Aigues-Mortes. Bertrand et Hugues de Galard s'embarquent avec Saint Louis partant pour la croisade.
(Noulens, Maison de Galard, IV, 632)

1250, juin, Acre. « Bertrandus de Galhardo » Bertrand de Galard, damoiseau emprunt.
(L, t. 2, f. 149, 205 v. — CR, n. 98. — Versailles)

1250. Messine. « Johannes de Galardo et Johannes de Guelardo », allant au secours de Saint Louis.
(CH., 1500, 86, 93)

1309. « Frater Jacobus Galhardi », Templier. (Jacobus Galhardi Magalonensis diocesis)
(MI, tome I, page 98)

102
1177. Petrus Galtieri, grand-prieur de Saint-Gilles.
(Goiffon, Saint-Gilles, p. 150)

1181. Jérusalem, frater Petrus Galterii, grand trésorier des Hospitaliers.
(Pauli, p. 69)

1250. Juin, Acre. G. Gautier, « Guillelmus Galteri », damoiseau emprunt.
(L, t. 2, f. 51, 149, 205 v. — CR. n. 98)

103
1317. Hugues de Gayffier de Bessettes, chevalier de Saint Jean de Jérusalem.
(LR, aux Additions — Voyez ci-après Gouffier)

104
1099. Prise de Jérusalem Robert Gérard, « Robertus filius Gerardi », est un des chefs des croisés.
(G. de Tyr, VI, 17)

1256. Thomas Bérard, grand maître des Templiers.
(DR. 888)

105
1252. Décembre, au camp devant Joppé. Pierre de Gimel, chevalier ; emprunt.
(L, t. 3, f. 193 v. — Vaissette, 497. — Versailles)

106
1139. Jérusalem « Rollandus Gunterius, Olivarus frater ejus », témoins d'un privilège octroyé au Saint Sépulcre par Foulques, roi de Jérusalem.
(SS, 63)

107
1139. Jérusalem, Donation à l'abbaye de Josaphat « testes de laicis Wulferius. »
(DL, n. 20)

1146. « Thibaut Gaifer », chevalier poitevin, croisé.
(PIC. CXXX. 266)

1147. « Thibaut Gaiffer, chevalier, sire de Milly, de la Tour, du Vau aux Gaiffiers, fut avec le roy Louis le jeune à la Terre Sainte.
(G, t. I, f.125)

1153. Jérasalem. Guolfrius, témoins d'une donation faite aux Hospitaliers de Saint-Jean.
(D, n.l4)

1191. Juin, devant Acre. « Hubertus Gofferi », vassal du comte de Sancerre emprunt.
(CR, n. 152, 412)

— « Humbertus Gofferi »
(L, t. 1, f. S3)

1249. « Hugues Gaiffer suivit Pierre Mauclerc, duc de Bretaigne, en la Terre Saincte, où il décéda. »
(G, t. I, f. 125)

1250. Mai, Acre. Etienne Gouffier, « Stephanus Golferii », chevalier d'Alphonse, comte de Poitiers emprunt.
(L, t. 2, f. 134 v. — Beauchet-Filleau. — PN, Couffier)

Vers 1270. Raoul Gaiffer, frère d'Hugues, mort en Palestine, « feut tué sur mer contre les Arragonois excommuniez du Pape. »
(G, ut suprà)

— « Savary Gaiffer, lieutenant pour Charles d'Anjou, roy de Sicille, fut tué sur mer, contre les Aragonais excommuniés du Pape. »
(G, t. I, f. 148)

1309. « Frater Golferius (F.), presbyter », Templier.
(MI, tome I.)

1372. « Guyon Gaiffer, croisé pour Prusse: d'or à 3 jumelles de sable. »
(G., t. I, f. 148)

— Croisade de Prusse: Guyon Gouffier, sire de Bonnivet.
(PIC., CXXX, 266)

1372. Guyon Gouffier, chevalier de l'Ecu d'or, vaillant homme de guerre, alla à la croisade teutonique. « N... de Chastel Morant, croisé pour le secours des chevaliers teutons en Prusse, fut un des dix qui prirent congé du duc de Bourgogne estant à Chombelly, où la duchesse de Savoye, seur du duc, leur donna chacun un diamant. Les autres chevaliers sont Bussière, Gouffier, Pol, Saint Priet... tous subjects du duc de Bourbon. »
(G, t. I, f. 59 v)

Vers 1446. Guillaume Gouffier, sire de Boisy, baron de Ruannais et de Maulévrier, fait le pèlerinage de Terre Sainte.
(N. Sala, Exemples de hardyesse. manuscrit français 180)

108
1249. Avril, Limisso. « G. de Gourcuff, Guillelmus de Korkuff, croisé; pacte de nolis. »
(L, t..2, f. 40 v. — CB, aux chartes de Limisso. — Versailles)

1250. 8 février, bataille de la Massoure: Charles de Kerourcuf, « et fut fait chevalier à son retour. »
(P. O., t. 502, d. 11375, 2-3)

109
1099. Géraud de Gourdon, chevalier, croisé.
(L'abbé de Foulhiac, Chroniques du Quercy. — Versailles)

1209. Bertrand de Gourdon, chevalier, croisé contre les Albigeois.
(ME, vers 308)

1216. Géraud ou Guiraud de Gourdon, sire de Caraman, croisé contre les Albigeois.
(ME, v. 6115, 7791, 9090, 9537)

1253. Juin, Messine. B. de Gourdon ; dominus B. de Godonio, chevalier, est un des syndics de croisés français partant pour Acre.
(L, t. 2, f. 198. — CR, n. 308, 384)

1316. Aimery et Bertrand de Gourdon élisent des procureurs « pour adviser au passage d'outre-mer. »
(Ms. fr. 23178, f. 103)

110
1101. Eustache Garnier, Granier ou Grenier, Granarius, « après la prise de Césarée de Palestine, en fut estably seigneur par les Chrétiens, qui luy donnèrent encore la principauté de Sidon on de Sajette en 1111.
(DR, 274)

1116. Jérusalem. Donation au Saint Sépulcre par Mgr Eustache Granier et sa femme, dominum Eustachium Granerium et euorem ejus.
(SS, p. 222)

1120. Jerusalem. Eustache Granier, « Eustachius Granarius », souscrit une charte du roi Baudouin pour le Saint Sépulcre.
(SS, p. 85)

1145. Césarée. Gautier, sire de Césarée, confirme les donations faites par Eustache Granier, son feu père, au Saint Sépulcre.
(SS, p. 99, 103, 144)

111. 1165-1170, Jerusalem. Hugues Grassin, « Hugo Grassinus », témoins de donations faites au Saint-Sépulcre par Gautier, prince de Galilée.
(HC, t. 2, p. 525, 530. — SS, p. 227,229)

112
1219. Mai, Damiette. Evrard Griveau, écuyer, « Evrardus Grivelli, armiger » ; emprunt.
(L, t. 1, f. 117)

113
1175-1180. Jerusalem, Tripoli. « Garinus Guegnart »
(D, p. 122, 131)

1249. Avril, Limisso. G. Guignard, Guillelmus Guinardi, chevalier; emprunt.
(L, t. 2, f. 40. — CR, n. 252)

1270. Hugues Guignard est à la croisade avec Saint Louis.
(R, 269)

114
1126. Pierre Guillaume, chancelier du comté de Japhe et d'Ascalon.
(RS, 20)

1179, Sébaste. Magister Hugo Guillelmus templier. (Dom Morin, Histoire du Gâtinais, I, 315)

1309. « Arnaudus et Raymondus Guillelmi », chevalier du Temple.
(MI., t. I, p. 75, 99)

115
1218. Juillet, Damiette. Gossel du Hamel, chevalier, « Gosselus del Hamel, miles » ; emprunt.
(L, t. t, f. 163 v. — CR, c. 389)

116
Le Hardy. Voyez ci-dessus Audax.

117
1267. 27 octobre, Acre. « Constantius Hermanus », témoins d'un accord des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
(D, 230)

118
1218. Géraud d'Hébrard, « Giraudus Ebrardi », chevalier croisé contre les Albigeois.
(Vaissette, II1, 257)
1309. « Bernardus Ebrardi » (Ebrardi (F. Bernardus), Ber. Ebrardi Caturcensis diocesis), Templier.
(MI, time I, page 230)

119
1163. Jérusalem. G. Hervé, « Willelmus Ervei », témoins d'une charte du comte de Tripoli.
(PA, 209)

1307. Geoffroy Hervé, « frater Guaufredus Ervei » (Ervei (F. Guaufredus), Guaufredus Ervei Bajocensis diocesis), Templier.
(MI, tome I, page 106)

120
1099. Jacques Hibon, sire de Frohen, à la croisade.
(Dom Grenier. — R, 178)

121
1125. Jérusalem. Durand Hospital, « Durandus Hospitalis », frère de l'Ordre de Saint-Jean.
(PA, n. 7)

1126. Feu Raoul Hospital, « Radulfus Hospitalis », fieffé de la seigneurie de Juppé.
(D., p. 70)

122
1104. 17 janvier, Guillaume d'Hugues, « Willelmus Hugonis », souscrit la charte par laquelle Raymond, comte de Saint-Gilles et marquis de Provence, prince de la Milice chrétienne dans l'Expédition de Jérusalem, donne au Saint-Sépulcre la moitié de la ville de Giblet.
(HC, t. 2, p. 479)

1142. Jérusalem, « Bertrandus Hugonis » approuve une donation faite aux Hospitaliers de Saint-Jean par Adélasie, sa mère, alors remariée à G., de Crat.
(D., p.77)

1155. Acre. « Petrus Hugonis », témoins d'une donation faite aux Hospitaliers de Saint-Jean.
(PA, p. 240)

1155-1157. « Geraldus Ugonis, Giraldus Hugonis », grand précepteur des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
(PA, n. 16, 195. — D., p. 93)

1156. 14 janvier, Jérusalem. « Petrus Hugonis », témoins d'un privilège octroyé au Saint-Sépulcre par le roi Baudouin.
(HC, t. 2, p. 520)

1156. Acre. « Petrus Hugonis », bourgeois de Jérusalem.
(SS, p. 113, 120, 127)

1156. Acre. « Giraldus Hugonis », templier.
(MI, p. 7)

1158. Jérusalem. « Petrus Hugonis », témoins d'une donation aux Hospitaliers de Saint-Jean.
(D., p. 97)

1165. Acre. « Petrus Ugonis », vicomte d'Acre.
(MR, p. 11)

123
1120. Bernard, fils de « Berengerius Izarni, fuit interfectus » a Sarracenis, en Espagne.
(MO, l. 50, f. 1)

1250. juin, Acre. P. d'Izarn, chevalier, « Petrus Izarni » ; emprunt.
(L, t. 2, f. 164. — CB, n. 99. — Versailles)

124
1096. Guy et R. de la Jaille, frères, croisés.
(Pitard, Fragments historiques sur le Perche, 169)

1099. J. de la Jaille, chevalier, à la première croisade.
(BH, t. 46, p. 136)

1147. « Yvo de Jaillia, iturus Ierusalem. »
(Cartulaire de Saint Maurice d'Angers)

1150. Jérusalem. Gui de la Jaille, « Guido Gallicus », est un des barons du royaume de Jérusalem, témoins d'une donation de la reine Milesende aux Hospitaliers de Saint-Jean.
(PA, p. 30)

1159. « Aubertus de Jaillia, miles », va à la croisade.
(Histoire de Sablé. — Pointeau, 355)

Vers 1168. Yves de la Jaille conduisit cent chevaliers au secours du royaume de Jérusalem.
(Histoire de Sablé. — Pointeau, 403)

1202. Yves de la Jaille, chevalier, est à la croisade.
(VN)

Vers 1297. P. de la Jaille, gouverneur de Rhodes.
(C.H., 1524, 135)

1372. « Jehan de la Jaille, chevalier bachelier du Mayne » ; croisade teutonique.
(G, t. I, f. 152, 161 v)

— Crois, de Prusse « Jehan de la Jaille de Saint-Marc. »
(G, t. II. 384 v)

1860. Le baron Eugène de la Jaille, croisé de Pie IX, volontaire aux Zouaves Pontificaux.

125
1170 Jérusalem. Jean Joubert, grand maître des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem
(DR, 893. — BH, t. 19, p. 232-233)

126
1187. Tyr. Hugues Jouffroy, « Ugo Gioffrei. »
(MR, 27, 29)

1191. Acre. « Henricus Gauffridus » ; emprunt.
(CR, n. 19)

127
1249. Avril, Limisso. R. de Kersauson, écuyer, Robertus Kersauson ; pacte de nolis.
(L, t. 2, f. 29 v. — Versailles)

128
1140-1143. Tripoli. R. Lambert, « Raimundus Lamberti », témoins de concessions faites au Saint Sépulcre par le comte de Tripoli.
(SS, p. 185, 192. — HC, t. 2, p. 505, 311)

1142, Jérusalem. R. Lamberti, témoins d'une donation aux Hospitaliers de Saint-Jean.
(D., p. 79)

1145. Tripoli. Raymond Lambert, R. Lamberti, bourgeois de Tripoli, témoins de donations faites à l'hôpital de Jérusalem et à Saint Sauveur du Mont-Thabor par le comte de Tripoli.
(PA, p. 24, 25, 238)

1151. Tripoli. Raimundus Lambertus, témoins d'un acquêt des Hospitaliers de Saint-Jean.
(PA, p. 239)

1156. Jérusalem. Giraud Lambert, « Giraudus Lamberti », est des notables de la Mahomerie qui jurent fidélité au Saint Sépulcre.
(SS, p. 243)

1191. Février, Gênes. Guillaume Lambert, de Vienne, accompagne Hugues III, duc de Bourgogne et comte d'Albon légat de Philippe Auguste, chargé de traiter avec les consuls de la ville de Gênes pour le transport des croisés en Terre Sainte.
(E. Petit, III, 58, 313)

Vers 1200. Acre. Gautier Lambert, père d'Isabeau, femme de G. de Giblet.
(DR, 328)

1330. Vénérable homme messire Barthélemy Lambert, chantre de Famagouste.
(ML, t. 1, p. 163)

— Nicosie, église des Arméniens « Ici git messire Balian Lambert. » Mort en 1337.
(Mas-Latrie, L'ile de Chypre, p. 351)

— « Lambert. Famille d'ancienne chevalerie d'Orient. Balian Lambert, chevalier chypriote, mourut en 1338. »
(DR, 608)

129
— Gervais Lamoureux, « Sire Gervaise Amoros », possessionné au territoire de Sidon.
(D., p. 193)

130
1251. Giraudus Amicus, précepteur des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem à Gap.
(PA, n. 120)

1255. Acre. Charte de J. Alleman, sire de Césarée: « ... la maison de Jean l'Amy, domus Joannis filii Amici. »
(PA, p. 223)

1351. Guillelmus Amici, archevêque d'Aix, patriarche de Jérusalem.
(DR, 736)

1449. J. Lamy, chanoine de Noyon, fait le pèlerinage de Jérusalem. (C. H., 1515-15)

1861. Henry Lamy de la Chapelle, croisé de Pie IX, volontaire aux Zouaves Pontificaux.

131
« Une tradition flatteuse dit qu'au XIe siècle un compagnon d'armes d'Henri de Bourgogne, fondateur du royaume de Portugal portait la bannière de ce prince, formée de plusieurs bandes alternées d'or et d'azur, et que dans une des 17 victoires remportées sur les Maures, où il se distingua par des prodiges de valeur, il ne lui resta plus qu'un lambeau de la bannière (une bande d'azur avec ses 2 voisines d'or). Henri voulut que ce reste précieux, entouré d'une bordure sanglante (de gueules), devint l'emblème héraldique du vaillant chevalier il lui donna pour cri de guerre (Semper paratus), et pour part de butin les habitations (las casa) des Maures en vue du champ de bataille. De là les armoiries, la devise et même le nom de cette famille. »
(BH, t. 11, p. 289)

1250. Juin, Acre. B. de Las Cases, damoiseau, « Bertrandus de la Casas, donzellus » ; emprunt.
(L, t. 2, f. 143. — CR, n. 180)

132
Les premiers sires de Lastic: Extrait généalogique de l'Histoire de la Maison de Lastic, par Fr. Guichard. Bressuire, s. d. (v. 1875), in-8. Tout ce qui suit est tiré de cet extrait, dont l'auteur n'indique aucune source.
1096-1114. Etienne, sire de Lastic, est en Palestine.
1096. Humbert, frère du précédent, chevalier croisé, puis chevalier de Saint Jean de Jérusalem.
— Raymond, frère du précédent, chevalier, mort au siège de Jérusalem.
— Etienne, fils dudit Etienne, l'accompagna en Palestine.
— Renaud, frère du précédent, chevalier, mort au siège de Nicée.
1096-1100. Géraud, frère du précédent, chevalier, est en Palestine.
1147. Raoul de Lastic, sire de Mazergues, chevalier, mort à la croisade.
— Gilbert de Lastic, chevalier croisé. « L'Eglise, a mis Gilbert au nombre des Saints. »
— Henry, sire de Lastic, frère du précédent, se couvre de gloire à la croisade.
— Etienne, fils du précédent, chevalier, l'accompagna en Palestine.
— Aldebert, frère du précédent, chevalier, époux de Sibylle de Dienne, va à la croisade.
— Hugues de Lastic, frère du précédent, chevalier, vicomte de la Marche, à la croisade.
— Renaud, frère du précédent, chevalier, à la croisade.
1189. Henri, sire de Lastic, mort en 1191 au siège d'Acre.
— Pierre, frère du précédent, chevalier, à la croisade.
— Hugues, frère du précédent, chevalier, au siège d'Acre ; en 1210, croisé contre les Albigeois.
— Raoul de Lastic, baron de Combrelles, chevalier, fils du susdit Aldebert, à la croisade.
— Gilbert, chevalier croisé, mort en 1214 à Bouvines.
— Raymond, frère du précédent, chevalier croisé puis ; en 1210, contre les Albigeois.
— Durand, frère du précédent, chevalier croisé ; puis contre les Albigeois, mort en 1210 au siège du château-fort de Termes.
— Vers 1195. Pierre de Lastic, évêque de Jaffa, puis cardinal.
1210, 1219. Durand, fils du susdit Henri, chevalier, croisé contre les Albigeois.
— Gilbert, frère du précédent, chevalier contre les Albigeois.
— Hugues, sire de Lastic, frère aîné des deux précédents, croisés contre les Albigeois. (Vaissette, III, 216)
1219, Hugues, fils du précédent, chevalier, croisé contre les Albigeois.
Vers, 1220. Raymond, Raoul, Adhémar, Arnaud, chevaliers Templiers.
Vers, 1225. Robert de Lastic, Evêque de Tripoli, puis Cardinal.
Vers 1240. Béraud de Lastic, chevalier du Temple.
1249. Etienne, sire de Lastic, mort à la bataille du Nil, sous les murs de Damiette.
1263. Gilles, archevêque de Tyr.
(Ici finissent les notes empruntées de l'Extrait précité)

1316. Testament de Maragde de Paulhac, femme de Pierre, sire de Lastic ; elle ordonne que son héritier sera tenu d'envoyer un sergent à pied et armé, au premier passage d'outre-mer, pour le secours de la Terre-Sainte.
(Généalogie historique de la Maison de Lastic, 1868, p. 14)

1360. Bayard de Lastic, chevalier de de Saint Jean de Jérusalem, commandeur de la Tourette.
(Ibid., p. 17)

1362. Pons de Lastic, frère du précédent, chevalier de Saint Jean de Jérusalem, commandeur de Montcalm, maréchal de Rhodes, « où il combattit contre les Sarrazins dans plusieurs rencontres. »
(Ibid., p. 18)

1395. 21 juillet. Jean-Bompar de Lastic est reçu chevalier de Saint Jean de Jérusalem. Il fut successivement commandeur de Montcalm, celles, Carlat, grand prieur d'Auvergne, grand maître de son Ordre (6 juillet 1437). Il soutint héroïquement deux sièges à Rhodes et mourut vers 1454.

1437-1454. Jean de Lastic, grand maître des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
(Archives de l'Ordre à Malte, volume 27, 16 pièces. — D., p. 41)

1450. Guillaume de Lastic, neveu du précédent, chevalier de Saint Jean de Jérusalem, commandeur de Lyon, Celles, Carlat, sénéchal de l'Ordre. Son oncle, le grand-maître, lui ayant confié la mission périlleuse d'aller vers les côtes d'Egypte et de Barbarie pour découvrir le plan d'attaqué des infidèles, il s'en acquitta avec intelligence, bravoure et succès.
(Généalogie historique de la Maison de Lastic, 1868, p. 23)

1523. 12 mai. Louis de Lastic est reçu chevalier de Saint Jean de Jérusalem. -Il fut successivement commandeur de Chau-en-Vaux, Blandès, Montchamp, Vaufranche, Verrière, Lureuil, grand maréchal de l'Ordre en 1555, et alla au secours de Malte, menacée par les Turcs, en 1565 et et 1569.
(Ibid., p. 31-32)

133
1270. « Willielmus de Latymer », chevalier anglais, croisé.
(O. L., I, 630)

134
1248. « Isnard de Laugier suivit, dit-on, Charles d'Anjou à la première croisade de Saint Louis. »
(BH, t. 4, p. 210)

135
Le Febvre. Voyez Faber.

136
1191. Septembre, Acre. J. de Lur, chevalier, « Johannes de Lurio » ; emprunt scellé ; écu : un arbre accompagné de 3 croissants, 2 en chef, 1 en pied brochant sur le fût de l'arbre.
(L, t. 1, f. 103. — CR, n. 151, 379. — Versailles)

1240. Ascalon. « Adam dou Lour, armiger » ; emprunt.
(L, t. 2, f. 3)

137
1248. N... Macé, chevalier croisé.
(BH, t. 8, p. 215)

138
1132. Jerusalem. « Mangoth », témoins d'une donation de G. de Bures au Saint Sépulcre.
(HC, t. 2, p. 491)

1249. Novembre, Damiette, G. Maingot, « Guillelmus Maengoti », chevalier ; emprunt.
(L, t: 2, f. 95 v. — CB, n. 82. — Versailles)

— Mgr G. Maingot, chevalier, « Dominus Guillelmus Maengotus, miles », témoins de l'emprunt d'H. du Vergier, varlet.
(CB, n. 54)

— « Dominus Guillelmus Maengolz. »
(L, t. 2., f. 132)

1258. « Sire Guillaume Meingot », possessionné au territoire de Sidon.
(D., p. 193)

Voy. ci-près Surgère.

139
1209. Hommage au vicomte de Béarn, croisé contre les Albigeois, par le sgr de Malartic.
(BH., t. 13, p. 235)

1252. Novembre, camp de Jaffa. Sire Amalvin de Malartic, damoiseau, « dominus Amalvinus de Matartic, domicellus », pleige un emprunt de croisés comme mandataire du comte de Toulouse.
(L, t. 2, f. 195. — CR, n. 138)

140
1141. « Petrus de Margaritis », Templier.
(A. du Bourg, Grand Prieuré de Toulouse n. 19)

1188. « Marguerit », amiral de la flotte envoyée par le roi de Sicile au secours de Tyr.
(BC, t. 2, p. 549)

1190. L'amiral « Margarit », un des chefs de la flotte de Richard Coeur-de-Lion la croisade.
(SA, t. 2, p. 44)

1191. Devant Acre. Geoffroy du Marguerie, chevalier, « Gaufridus Margarite, miles » ; emprunt.
(L, t. 1, f. 36)

141
1155. Jérusalem « Cocelinus Marinus », témoins d'une charte d'Amaury, comte d'Ascalon, pour Saint-Lazare de Jérusalem.
(MS, n. 14)

1307. Philippe de Marin, Templier.
(MI)

142
1154. Jérusalem. G. Martin, « Willelmus Martini », témoins d'une donation aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
(D., p. 91)

— Hugues Martin, chevalier poitevin, vint en la Terre-Sainte avec Guy de Lusignan, depuis roy de Hiérusalem, et le suivit en Chypre lorsqu'il acheta cette isle, en l'an 1192. »
(DR. 565)

1191-1195. Hugues Martin, maréchal du royaume de Jérusalem.
(DR. 626)

— 1195. Hugo martini, maréchal, d'Amaury de Lusignan, seigneur de Chypre.
(ML, t. 2, p. 599)

1193. Raymond Martin, chevalier, de Saint Jean de Jérusalem, commandeur de Bimon.
(Baron du Roure, Revue historique de Probes, nº 2. p. 57)

1236. « Arnaldus Martinus donat de Saint Jean de Jérusalem, donatus domus Tolosae. »
(A. du Bourg, Grand Prieuré de Toulouse, n 30)

1250. Messine. Guilhermus Martini, allant au secours de Saint Louis.
(C. H., 1500)

1262. Acre. Gonzalve Martin, commandeur du Temple.
(Archives de Malte, XVIII, 4. — RS, 33. — Delaville le Roulx, L'Hôpital des Bretons à Saint Jean d'Acre, 32, 36)

1264. Acre. Johannes Martini, miles, y possède une maison.
(Cartulaire de Sainte Sophie de Nicosie, n. 51)

143
1249. Octobre, Damiette. Gilon du Mas, « Gilo de Maaz », écuyer ; emprunt.
(L, t. 2, f. 70 v)

143Bis
1307. « Philippus de Mauri, frater Johannes Mauri », Templiers.
(MI)

144
— MAUSSABRE « Cette Maison. existoit du tems des Croisades, puisqu'on trouve dans cette hisloire des Gentilshommes du nom de Maussabré. »
(LD, t. 9, p. 639)

145
1096. Guillaume et Jean Mauvoisin, chevalier croisés.
(Barban, Fiefs du Forez, p. 338)

1159. Hugues Mauvoisin, dit le Loup, chevalier, va à la croisade.
(Pointeau, 382)

1199. Tournoi d'Escry. Robert de Mauvoisin prend la croix avec Thibaud comte de Champagne.
(Maimbourg, II, 45. P. d'Outreman)

1203. Robert Mauvoisin, chevalier, est à la prise de Constantinople. (VN. — Versailles)

— Robert Mauvoisin suit Simon, comte de Montfort, auprès du roi de Hongrie.

1210. Robet et Dreux de Mauvoisin, chevalier croisés contre les Albigeois.
(Fauriel. — ME, v. 1108. — G, t. I, f. 175 v)

1218. Damiette. Robert de Mauvoisin, chevalier, à la croisade.
(Versailles)

1240. Gui Mauvoisin, sire de Rosny, croisé.
(E. Petit, IV, 93)
1148-1150. « Guyon Malvoisin; chevalier, à la croisade de Saint Louis; chef d'un bataillon. »
(G, t. 1, f. 220)

— Guy de Mauvoisin, l'un des plus hardis chevalier de l'armée, combattit héroïquement à la Massoure.
(Joinville. — Maimbourg, H, 435. — M, t. 4, p. 379. — Versailles)

1372. Guillaume Mauvoisin, écuyer, à la croisade de Prusse.
(G. t. 2, f. 188)

146
1191. Juin, Acre. « Henricus Meinerii, armiger » ; emprunt.
(CB, n. 3)

147
Vers 1160, Jérusalem. Les fils de G. Mercier, « filii Willelmi Mercerii... »
(PA, p. 233)

148
1191, Juillet, Acre. Guillaume Mertet, chevalier, témoins d'un engagement pris par Herbert de Moustier, écuyer.
(P. O., de Moustier, 27. — CB, n. 113)

149
Vers 1145. « Adam Michaelis », cité par Guillaume de Tyr comme étant en Palestine. (G, t. I, f. 175 v)

1246. 3 avril, Acre. P. Michel, « Petrus Michaeli » ; témoins de donations faites aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
(PA, t. I, p. 258)

1250. Messine. Hugues Michel, « Ugo Michael », allant au secours de Saint Louis.
(C. H., 1500, 90)

1270. Novembre, devant Carthage. P. Michel, « Petrus Michealis », panetier du Roi.
(L, t. I, f. 2 v)

1281. Pierre Michel, chevalier de Saint Jean de Jérusalem.
(LR., le nomme « P. Miguel ou Miquel. »)

150
1085. Gérard le Buffle, châtelain de Lille, accompagne Robert le Frison au voyage de Jérusalem.
(C. H., 1513, 93. — Il était de l'estoc des sires de Milly)

Vers 1090. Alfred de Milly, parti pour Jérusalem, « causa videndi sepulchrum Domini, ibidem mortis debitum solvit. »
(Cartulaire de Troarn, 235 v. — PM, n. 21)

1110-1130. Jérusalem. Gui de Milly, l'un des barons du royaume de Jérusalem.
(PA, p. 3, 9, 10, 13. — SS, p. 85. — D, p. 72. — DL, p. 28-37, 46, 48. — Tafel, XII, 91)

1138. 5 février, Jérusalem. Philippe, fils de Guy de Milly, est témoins d'un échange entre le roi Foulques et le Saint Sépulcre.
(SS, p. 63)

1145-1147, Jérusalem, Philippe de Milly, sire de Naplouse, témoins de donations faites aux Hospitaliers de Saint-Jean.
(PA, p. 25, 26)

1146. Pierre, sire de Milly, promet d'aller à la croisade s'il est relevé par Saint Bernard de l'excommunication encourue pour mariage au degré prohibé.
(Suger, Epistol 98. — B, t. 15, p. 484. — DC, t. 5, p. 149)

1149. 5 juillet, Jérusalem, Monseigneur Philippe de Milly, témoins d'une donation au Saint Sépulcre.
(SS, p. 215)

1150. Jérusalem, Philippe de Milly, sire de Naplouse, souscrit une charte de la reine Mélisende pour l'Ordre de Saint Lazare.
(MS, n, 8)

Vers 1150. Jérusalem, Joscelin III de Courtenay, comte d'Edesse, « épousa Agnès, fille de Henry de Milly, surnommé le Buffle, frère de Philippes, prince de Naples. »
(Naplouse, ancienne Samarie. — DR, 301)

1151. Jérusalem, Philippe de Milly, sire de Naplouse, et Baudouin de Milly, dit le Buffle, sont témoins d'un privilège octroyé au Saint Sépulcre par la reine Mélisende.
(SS, p. 91)

1155. Jerusalem, Acre. Philippe de Milly, sire de Naplouse. Henri de Milly, et Guy de Milly, dit le Français, ses frères, sont témoins de donations faites au Saint Sépulcre.
(SS, p, 93, 94, 101, 110, 124)

1155. Jérusalem, Donation à Saint Lazare par Philippe de Milly, sire de Naplouse, Rainier son fils, Guy et Henry ses frères.
(MS, n. 14)

V. 1155. Guy de Milly, dit de Naples (Naplouse), doit au roi le service d'un chevalier dans la principauté de Naplouse, et Raymond le Buffle, le service de 3 chevalier.
(HC, n. 271)

1157. Acre, Philippe de Milly, sire de Naplouse, Guy le Français et Henry le Buffle, ses frères, témoins d'une charte du roi Baudouin III pour les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
(PA, p. 36)

1158. Jérusalem, Estienne de Milly, dit le Français, témoins d'une vente faite par un chevalier pour payer sa rançon aux Sarrasins.
(DL, p. 79)

1160. Acre, Philippe de Milly, sire de Naplouse, Guy le Français et Henri le Buffle, ses frères, barons du royaume de Jérusalem.
(SS, p. 107, 109, 114)

1160. Jérusalem, Baudoin de Milly, dit le Buffle, vicomte de Naplouse.
(DL, p. 81-82)
1161. 31 juillet, Nazareth, Baudoin III, roi de Jérusalem, donne à Philippe de Milly la principauté de Montréal en échange de la seigneurie de Naplouse.
(S, n. 3) 1165. Acre, Philippe de Milly, prince de Montréal, et Henri le Buffle, son frère, témoin d'une charte du roi Amaury en faveur des Pisans.
(MR, p. 11)

Vers 1167. Jérusalem, Philippe de Milly, prince de Montréal, seigneur de Saint Abraham, « se fit chevalier du Temple », et quelque temps après il en fut élu grand maitre.
(DR, 875-876)

1168. Philippe de Milly, sire de Naplouse, prince de Montréal, élu grand-maître du Temple.
(Versailles)

1169. 16 septembre, Acre. Philippe de Milly, grand maître du Temple est témoins d'une donation faite aux Hospitaliers de Saint-Jean par le roi Amaury « Testes... Philippus, magister Templi »
(PA, p. 50)

— Et d'un privilège dudit roi pour les Pisans « Testes, Philippi militie Templi magister. »
(Ughelli, III, 475. — MR, p. 15)

1175. Jérusalem, Bohémond de Milly, chevalier, dit le Buffle.
(D, p. 120)

1176. Jérusalem, Reynier de Milly, dit de Naplouse, témoins d'une donation aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
(PA, p. 61)
1176, 1182. Jérusalem, Garnier de Milly, dit de Naplouse, grand précepteur des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
(Pauli, D. 61, 63)

1177. Renaud de Châtillon, veuf de Constance, princesse d'Antioche, épouse Etiennette de Milly, héritière de la seigneurie princière de Montréal ou d'Oultre-le-Jourdain.
(O. L., I, 665)

1178. Le Pape Alexandre III confirme les donations faites à l'abbaye du Mont-Sion de Jérusalem, notamment une fontaine donnée jadis par Guy de Milly.
(E.-G. Rey, Chartes de l'abbaye du Mont-Sion, p. 13)

1178. Jérusalem, Baudouin de Milly, dit le Français, chevalier, et Reynier de Milly, dit de Naplouse, chevalier, témoins de ventes faites aux Hospitaliers de Saint-Jean par Amaury, vicomte de Naplouse.
(PA, 64. — D, 17)

1179. Beaune, Robert de Milly part pour la croisade avec Henri, comte de Champagne.
(Cartulaire de Cîteaux, II 73. — PM, n. 193)

1179. Jérusalem, Robert de Milly, témoins d'une donation faite aux chanoines d'Hébron par le comte de Champagne.
(H. d'Arbois de Jub., Archives des vet., Hôp., de Troyes, p. 109-110)

1179. Sébaste, Terre Sainte, Robert de Milly, chevalier, et Philippe de Milly, Templier, témoins d'une donation pie du comte de Champagne.
(Dom Morin, Histoire du Gastinois, I, 315)

Vers 1179. Frère Robert de Milly, Templier.
(D. Morice, Preuves, I, 679)

1187. Garnier de Milly, dit de Naplouse, est élu grand-maître des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem ; mort la bataille de Tibériade.
(Versailles)

1190. Jobert de Milly, chevalier bourguignon, croisé.
(Archives de la Haute-Marne, Cartulaire d'Auberive, I. 698)

1190. Donation à l'hôpital de Beauvais par Sagalon, sire de Milly, partant pour ta croisade avec son fils Pierre : « Ego Sagalo de Miliaco, Ierosolimam profecturus,... pro me et pro Petro, filio meo, qui mecum proficiscitur... »
(Chartrier de Berzé, n. 24. — Pic., CLV, 102 v. — PM, n. 226)

1190. Robert de Milly va à la croisade avec Henri II, comte de Champagne.
(B; t. 19, p., 583-584. — Longnon, Vass., p.317)

1192. Février, Acre. Charte de Garnier de Milly, dit de Naplouse, grand maître des Hospitaliers, pour les chevaliers teutoniques.
(S, p. 23, 24)

1193. Mention d'une donation faite par Sagalon de Milly, lorsqu'il partit pour Jérusalem, « in via Iherosolimitana profecturus. »
(Cartulaire de Beaupré, f. 71. — Pic., CLV, 182 v)

1213. Octobre, Enquête lestimon, faite par le Cardinal Robert de Courson : Robert de Milly, vir nobilis, dépose « qu'il s'était rendu à la Palestine et qu'il était au siège d'Acre, à la suite du comte Henri » de Champagne.
(DC, t. 8, p., 306. — Gallia christiania, XIX, 583-4. — H. d'Arbois de Jub., Histoire des ducs et comtes de Champagne, IV, 118)

1220. Mars, Guillaume de Milly est un des dix chevaliers que le connétable de Montmorency envoie « pour le remplacer à la Terre Sainte contre les ennemis de la Croix. »
(CR, n. 58, 205, 392. — Rosny, II, 992)

1226. Renier de Milly paraît être mort à la croisade. Ses frères s'engagent à lui faire ratifier une donation « si par la permission de Dieu il revient jamais. »
(Cartulaire d'Igny)

1229. J. de Milly, Templier, trésorier de son Ordre en France.
(Félibien, 280-281. — Gallia Christiania VII, 851, 853. — P. du Puy, Hist. des Templiers, 515)

1241. Mars, Acre. Gautier de Milly, chevalier ; emprunt.
(L, t. 2, f. 20. — CR, n. 132, 230. — PM, n. 409)

1269. Philippe de Milly, dit le Buffle, témoins d'une donation faite aux Hospitaliers de Saint-Jean par Hugues, roi de Jérusalem et de Chypre.
(PA, 189)

1307. Frère Foulques de Milly, chevalier du Temple, commandeur de Sérier, sexagénaire.
(MI, tome I, p. 446, 477 — Tome II, p. 266)

1372. Croisade de Prusse « Le sire de Milly, de Picardie » ; Pontus, Pierre et Jean de Milly, écuyers.
(G, t. 1, f. 14; t. 2. f. 193)

1421. Jobert dit Jacques de Milly, grand-maître de Saint-Jean de Jérusalem.
(Versailles)

> > > Suite > > >

Sources: Les Croisés de France (1095-1395) — Oscar de Poli — Annuaire du Conseil Héraldique de France, huitième année, Paris 1895 — BNF

Croisés de France visité 40534 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.