différents Cartulaires   Les différents Cartulaires   différents Cartulaires

Les cartulaires de certaines commanderies de france

Le Cartulaire de Douzens
Introduction - Actes du Cartulaire A - Actes du Cartulaire B - Actes du Cartulaire C - Actes du Cartulaire D.
Actes du Cartulaire de Douzens — Cartulaire A

Templiers.net

 

1
[1152], 7 juin

Bernard Raimond, Richarde (Ricardis) veuve de Bernard de Caunes, et leurs familles, avec le consentement du prieur de Saint-Michel de Nahuze, de Pierre Sachet et des frères Guilhem et Géraud d'Angles, vendent au Temple les moulins qu'ils avaient sur l'Aude, avec leurs dépendances, dans le terroir de Douzens, pour 400 de Melgueil — Pierre Sachet et les siens en font la lausime, par laquelle sont précisés les conditions d'exploitation des moulins, les droits d'usage et le payement des cens; le cens dû à Saint-Michel de Nahuze est garanti sur ceux que reçoivent les frères d'Angles de Pierre Sachet, et Pierre Sachet du Temple.
La date de 1102 donnée par la copie est fausse: à ce moment régnait Philippe Ier, et non Louis VII Le copiste a omis le chiffre L. Il faut corriger en 1152, année où le 7 juin tombait bien un samedi.

2
1133, 11 avril

Bernard de Canet, Aimeric de Barbaira et ses frères, Pierre-Raimond de Barbaira et leurs familles donnent au Temple le château (castrum) de Douzens, tout ce qu'ils possèdent en terres et en droits dans le château, la « villa » et son terroir, ou qui y est tenu d'eux. Guilhem Mantilinus y ajoute la moitié d'une vigne à Bubas. Aimeric de Barbaira et Guilhem Chabert (Xatberti) son frère donnent leur personne au Temple.
PUBLIé: d'ALBON, Carlulaire général..., nº LXIV, p. 47, d'après A et B.

3
Vers 1133-1140

Bérenger de Douzens, Bérenger le Comte, Sachet et « Tribug » reconnaissent qu'ils tiennent des chevaliers du Temple différents fiefs situés dans le château (castlare) et le terroir de Douzens.
Ces quatre personnages apparaissent dans divers actes datés de 1133 à 1140.

4
1134, 1e août-1139, 17 juillet

Etat des vignes et des terres, données aux chevaliers du Temple ou acquises par eux à Douzens, dans le comté de Carcassonne.
Cet acte est postérieur à plusieurs donations, dont les plus récentes sont celles de Guilhem Pierre de Villarzel, nº 38 (1134), et de Guilhem Pierre, nº 45 (1er août 1134) ; mais il est antérieur à celle de Raimond et Guilhem Ermengau, nº 5 (17 juillet 1139). Parmi les personnages cités dans la pièce, « Tribuc » apparaît en 1133 (nº 1) et en 1134 (nº 45); le chapelain Nicolas a rédigé le nº 45 (1er août 1134).

5
1139, 17 juillet

Raimond Ermengau et Guilhem Ermengau son frère donnent en alleu à la milice du Temple leurs personnes et un « honneur » qu'ils avaient à Douzens ; ils prennent des dispositions concernant un autre « honneur » promis à Raimonde, leur sœur.

6
1153, 11 juin

Pierre Raimond de Barbaira fait connaître ses dernières volontés et se donne lui-même à la Milice du Temple.

7
1169, 24 novembre

Gilles fait don à la milice du Temple, avec le consentement de son père, de sa personne et de l'"honneur" qu'il avait dans le territoire de Cabriac.

8
1169, 5 mars

Raimond d'Albas fait son testament, par lequel il donne à la milice du Temple sa personne, son « honneur » et tous les biens qu'il avait dans la « villa » et le terroire de Cabriac.
A. Original: Arch. Haute-Garonne, H Malte, fonds de Douzens, liasse 29 (anc. Cabriac, liasse 1, nº 9).
La concordance d'un mercredi avec le 5 mars s'observe bien en 1169; le millésime a donc changé avant cette date. Le scribe a donc employé soit le style de Noël, soit plus probablement le style de l'Annonciation selon le calcul pisan.

9
1157 (n. st.), 9 mars

Pierre de Saint-Jean, précepteur de Douzens, échange avec Guilhem Mantilini et les siens une vigne et 20 de Melgueil contre deux terres allodiales, le tout dans le terroir de Bubas.
Original: Arch. Haute-Garonne, H. Malte, fonds de Douzens, liasse 1, partie supérieure d'une charte partie par une formule pieuse dont subsistent les mots ... SPIRITUM SIT NOBIS ... [anc. Douzens, liasse 1, nº 19].

10
1160, 25 juin (?)

Poncia Raina et sa fille donnent aux frères du Temple leurs personnes et « l'honneur » qu'elles avaient dans la « villa » et le terroire de Douzens, qu'elles tiendront désormais d'eux contre le paiement annuel de 3 de Melgueil A leur mort, ou bien « l'honneur » reviendra à la milice si elles n'ont pas de descendant légitime, ou bien celui-ci acquittera le même « usaticum » et sera l'homme du Temple.
En 1160, le 15 juin (17 avant calendes de juillet) tombe un mercredi. N'y a-t-il pas erreur du copiste, pour VII Kal., le 25 juin, qui est bien un samedi ?

11
1141, 5, 12, 19 ou 26 décembre

Pierre Sachet de Douzens renonce à ses griefs contre les chevaliers du Temple, établit avec eux une charte de concorde et reconnaît qu'étant ses seigneurs, il leur doit l'hommage. Ils lui laissent la possession viagère d'un jardin.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCXLVI, p. 166.

12
1141, 1er décembre

Bernard Guilhem et sa famille concèdent aux frères du Temple le droit d'établir des biefs (capudaqui) dans « l'honneur » qu'ils tenaient en fief de Bérenger Boleta dans les terroirs de Blomac et Douzens, et reçoivent d'eux 40 sous narb. — Bérenger Boleta et les siens font la lausime de cette donation et reçoivent pour elle 10 sous narb.
Dans la marge de gauche, titre de la fin du XIIIe siècle: Instrumentum lucri de capitis paxeriarum molendinorum de Dozinchis.

13
1141, 1er décembre

Bernard Modol et les siens renoncent à tous les droits qu'ils pourraient lever sur les moulins que le Temple a construits ou peut construire dans la terre qu'ils tenaient de lui en viager, et reçoivent pour cet abandon 40 sous narb. et une mesure de froment.
Dans la marge de gauche, titre de la fin du XIIIe siècle: Diffinitio facta per quosdam de nolendinis Templi.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCXLV, p. 165.

14
1161, 4 décembre

Itier (Yterius), précepteur de Douzens, et Guilhem de Sallèles, frère du Temple, échangent avec Guilhem d'Anglès et les siens trois petites pièces de terre contre un champ, le tout situé à Douzens.

15
1161 (n. st.), 1er juillet

Bernard de Solario donne en propre alleu aux frères du Temple « l'honneur » qu'il avait dans la « villa » et le terroir de Mairac, et impose silence aux revendications possibles de sa postérité.
En 1162, le 1er juillet tombait un dimanche, et non un samedi, concordance qui s'observe par contre en 1161. Nous pouvons supposer que le copiste a employé le style de l'Annonciation, selon le calcul pisan; à moins qu'il n'ait commis la faute de transcrire .LXII. au lieu de .LXI.
Dans la marge de gauche titre de la fin du XIIIe siècle: Donatio quarundam rerum que sunt apud Mayrac.

16
1156 (n. st.), 25 février (?)

Pierre Sachet échange avec le Temple un manse libéré d'un gage de 12 sous Ugonencos ou Ugonencs, par les frères de la milice, contre une ferrago et la moitié d'un jardin.
En 1156, le 5 des calendes de mars, ou 26 février, tombait un dimanche et non un samedi; le copiste doit avoir commis une erreur et écrit .V. au lieu de .VI. des calendes de mars, ou 25 février, qui tombait bien un samedi.
Dans la marge de gauche, titre de la fin du XIIIe siècle: Excambium quarundam passessionum.

17
1153 (n. st.), 4 février

Pons de Leuntiano, précepteur et Arnaud de Sournies, commandeur de Douzens, cèdent à Pons le Paraire (Parator), à son frère et à leurs associés un terrain situé à Arrapesac, dans le terroir de Douzens, pour y construire un moulin drapier chargé d'un cens annuel de 16 de Melgueil; le droit d'acapte est de 12 deniers de la même monnaie.
Dans la marge de gauche, titre de la fin du XIIIe siècle: Instrumentum molendini draperii quod fuit datum ad lucrandum.

18
1166, 26 octobre

Pierre Ot (Oto), son frère, sa belle-sœur Bernada abandonnent un manse dans la « villa » de Douzens aux frères du Temple, qui ont renoncé en échange au droit de gîte (albergum) pour cinq chevaliers dû par un autre manse de la même « villa », que tiennent Pierre et les siens. Serment de Bernada.
Dans la marge de gauche, titre de la fin du XIIIe siècle: Donatio cujusdam mansi.

19
1166 (n. st.), 23 février

Les frères du Temple donnent à Guilhem Paraire et à sa famille deux sétérées de terre à froment soumises à la tasque, et deux vignes, l'une concédée en fief, l'autre grevée de la quarte, le tout dans le terroir de Douzens, contre une redevance annuelle (usaticum) de 4 de Melgueil L'acapte est de 2 sous de la même monnaie.
Original XIIe siècle, Arch. Haute-Garonne, H. Malte, Douzens, liasse 1 (anc. Douzens, liasse 2, nº 1), partie supérieure d'une charte partie par ABC. (1)
1 — Le texte est établi d'après l'original; les variantes sont celles du cartulaire. Dans la marge de gauche du cartulaire, titre de la fin du XIIIe siècle, mutilé par une déchirure du parchemin: [Instrumentant, a-]-capiti[quarumdam po-]-ssessionum.

20
1167, 15 mai

Richa renonce à ses prétentions sur « l'honneur » de Mairac que son frère, Bernard Seguin, avait donné au Temple en se donnant lui-même, et ce après jugement prononcé par les arbitres que la vicomtesse de Narbonne avait désignés à cet effet.

21
1135 (n. st.), 28 janvier

Raimond Mantilini et sa femme donnent aux frères de la milice une vigne située dans le terroir de Bubas, et reçoivent d'eux pour cette « vente » un cheval.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CI, p. 73.

22
1169, 9 décembre

Alazaïs (Aladaicia) Xatmara, ses enfants et son gendre vendent au Temple trois pièces de terre dans le terroir de Cabriac, pour 104 de Melgueil — Serment de Gaviosa.

23
1139 (n. st.), 27 janvier

Pierre Roger se donne lui-même au Temple, et lui donne en même temps son « honneur » de Villar-Tinhol.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CLXXXI, p. 124.

24
1157 (n. st.), 11 février

Bernard, fils de Raimond At (Ato) et sa sœur Columba donnent au Temple « l'honneur » qu'ils avaient dans les terroirs de Douzens et Cabriac, avec réserves concernant les droits de Columba et de son mari, plus trois vignes à Villar-Tinhol et des fief s que Raimond tenait du Temple.

25
1146 (n. st.), 18 juillet

Pierre Bernard donne en franc alleu aux frères du Temple sa part, c'est-à-dire le quart de « l'honneur » situé dans la « villa » et le terroir de Ferrals; il confirme en outre la donation que leur a faite feu Pons Guilhem, son frère, d'un autre quart du même « honneur » et d'un « honneur » qu'il possédait dans les terroirs de Ferrals et Douzens; il reçoit du Temple en aumône 60 de Melgueil

PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCCLXI, p. 286. Le marquis d'Albon a publié cet acte sous la date du 18 juillet 1147, et supposé que le scribe avait écrit « feria V" au lieu de « feria VI. » Mais, le 18 juillet tombant un jeudi en 1146, il est possible de faire l'économie de cette hypothèse, et de considérer que cet acte a été daté selon le calcul pisan.

26
1160, 25 juin (?)

Conformément au jugement rendu, Raimond de « Artiguas » et sa femme remettent en alleu au Temple une terre située au-dessus du moulin d'Arrapesac, tout en recevant le droit de la donner en viager à leur fils, sous condition du versement de la tasque.

En 1160, le 17 des calendes de juillet, ou 15 juin, tombait un mercredi et non un samedi; le copiste a vraisemblablement commis l'erreur d'écrire .XVII. au lieu de . VII. des calendes de juillet, ou 25 juin, qui coïncidait effectivement avec un samedi.

27
1167, 25 août

Hugue Inard et sa sœur, Garsen (Guarsendis), et son mari affranchissent et donnent au Temple pour qu'il en dispose de plein droit leur homme nommé Pons Mirabel avec sa descendance et ses biens, à la condition que Pierre, fils de Pons Mirabel, épouse Alazaïs (Aladaidis), sœur d'Hugue Inard. Serment des donateurs.

28
1171 (n. st.), 25 janvier

Dame Aibelina, son mari Pierre « Godi » et leurs enfants donnent au Temple un terrain à bâtir à Douzens que Bérenger le Comte tenait de lui en fief, pour en jouir avec leur approbation et contre le paiement d'une redevance annuelle (usaticum) de 2 de Melgueil; le droit d'acapte est de 3 sous et demi de la même monnaie.

29
1143, 28 juin

Arnaud de Barbaira donne aux frères du Temple « l'honneur » qu'il avait, dans les « villae » et terroirs de Douzens et Peyriac avec ses droits, ses tenures féodales ou autres et ses revenus. Il ajoute des dispositions touchant un autre honneur qu'il donne à ses nièces avec clauses de réversibilité.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCI, p. 196.

30
1159, 27 novembre

Guilhem Mantilini, sa femme et ses enfants vendent au Temple un champ, un casal, une demie fache et une issue dans le terroir de Bubas, moyennant un cheval.

31
1165, 23 décembre

Raimond Hugue d'Aiguesvives donne aux frères du Temple un homme nommé Guilhem le Paraire (Parator), sa descendance et tous ses biens meubles et immeubles, et reçoit d'eux 120 de Melgueil

32
1156 (n. st.). 12 janvier

Alazaïs (Alazaiz) Sasia vend aux frères de la milice un arpent dans le terroir de Douzens, pour 5 sous Ugonencos ou Ugonencs, monnaie de Carcassonne, et 4 de Melgueil

Copie du XIIe siècle, assez effacée, Arch. Haute-Garonne, H. Malte, Douzens, liasse 1 (anc. Douzens, liasse 1, nº 18). Le texte est établi d'après, les variantes sont celles du cartulaire.

33
1157, 17 octobre

Bernard Modul et les siens vendent aux frères du Temple un homme de Douzens nommé Raimond de Crausse (de Caranciano) et sa famille avec leurs tenures composées d'un manse, de cinq terres et de deux vignes, et leurs redevances, pour 130 de Melgueil

34
1147, 26 juillet

Raimond Amiel et son frère vendent aux frères du Temple deux pièces de vigne dans le terroir de Douzens, pour 10 de Melgueil
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCCLXIV, p. 289 (1).
1 — La date du 27 juillet indiquée par le marquis d'Albon est erronée, par suite d'une faute de transcription commise par l'éditeur, qui a lu .VI. des calendes d'août, au lieu de .VII.

35
1163, juin

Pierre de Bubas et sa famille échangent avec les frères de la milice une pièce de terre dans le terroir de Cabriac, contre un « honneur » à Bubas.
Original: Arch. Haute-Garonne, H. Malte, Douzens, liasse 29 (anc. Cabriac, liasse 1, nº 8) (1)
1 — L'original qui a servi à établir le texte est la partie inférieure d'une charte partie par ABC, endommagée par l'humidité. Les variantes sont celles du cartulaire.

36
1133, 20 juillet

Bernard de Canet et les siens, Béatrice et ses fils reconnaissent que les frères du Temple ont libéré d'un gage de 200 de Melgueil « l'honneur » qu'ils leur avaient donné. Pour cette raison, Bernard, Béatrice et leurs familles remettent à la milice « l'honneur » que Guilhem de Durban leur avait engagé pour la même somme, jusqu'à ce qu'elle ait récupéré sur lui les premiers gages.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº LXVII, p. 50.

37
1159 (n. st.), 26 mars

Guilhem Bernard de Laredorte et sa femme accordent aux frères du Temple le droit d'établir des biefs (capudaqui) dans « l'honneur » qu'ils tenaient en fief de Bérenger Boleta aux terroirs de Blomac et de Douzens; ils leur en transmettent le dominium et reçoivent d'eux 40 de Melgueil

38
[1134, 26 mars-1135, 18 mars.]
— Alet, in monasterio Sancte Marie
Guilhem Pierre de Villarzel et les siens donnent à la milice du Temple « l'honneur » qu'ils avaient dans la « villa » et le terroir de Douzens, « excepté les clercs, l'église et les fiefs tenus de Guilhem Pierre par les chevaliers. »

39
1156 (n. st.), 26 septembre

Pierre de Saint-Jean, précepteur de Douzens, et ses confrères du Temple échangent avec Nava et ses fils deux issues.
La concordance entre le 26 septembre et un mercredi s'observe en 1156 et non en 1157. Nous avons ici un exemple de l'emploi du style de l'Annonciation, selon le calcul pisan, sauf erreur du copiste.

40
1133, 29 mars-1134, 21 mars

Laurette donne aux chevaliers du Temple qui luttent vaillamment contre les Sarrasins, avec le consentement de son mari, tout ce qu'elle possède en tenanciers ou redevances dans la « villa » de Douzens, et deux condamines dans le terroir du château (castrum) de Blomac.
B. Copie du XIIe siècle, cartulaire C, nº 3. fol. 5 rº et vº (1).
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général.... nº LXII, p. 45, sous la date: 29 mars 1133-avril 1134 calculée d'après le style pascal.
1 — La date est proposée ici d'après le style de l'Annonciation selon le calcul florentin.

41
1152, 7 mai

Bernard Modul renonce avec les siens en faveur du Temple, dont ils reçoivent une aumône de 40 de Melgueil, à la terre que son frère avait donnée à la milice. Ils lui abandonnent aussi une pièce de terre qu'ils tenaient d'elle en fief dans le terroir de Douzens.
A. Original: Arch. Haute-Garonne, H. Malte, Douzens, liasse I (anc. Douzens, liasse I, nº 23) (1).
1 — Le texte est établi d'après l'original; les variantes indiquées sont celles du cartulaire.

42
1142, 9 décembre

Pierre d'Auriac et les siens donnent à la milice les biefs (cabedacs) des moulins édifiés par elle sur l'Aude, mais faisant partie de « l'honneur » de Blomac qu'ils avaient inféodé. Ils font la lausime des acquisitions que la même milice pourrait y faire venant de leurs feudataîres.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCLXXXII, p. 186.

43
1169, 29 mars

« Beelasonis », femme de Raimond « de Artiguas », et les siens vendent aux frères du Temple deux sétérées de terre pour 15 de Melgueil

44 [43 bis]
1159, 13 juillet

Garsen (Garsendis) et les siens échangent avec Hugues de Bubas, leur parent, et ses confrères du Temple, un jardin sis au terroir de Cabriac et dont une convention règle l'irrigation, contre une pièce de vigne, 10 sous, valeur pour laquelle ils avaient engagé au Temple une terre, et le rachat du gage de 8 sous qui grevait le jardin.

45 [44]
1134, 1er août

Guilhem Pierre partage ses biens avant de partir pour Jérusalem, avec l'accord de Bernard, son frère: au Temple, il donne — au cas où il ne reviendrait pas — des terres, des vignes et différents produits agricoles; à ses enfants, sa maison, d'autres terres et une vigne; l'ensemble de ces biens se trouve dans le terroir de Douzens.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº LXXXV, p. 64.

46 [45]
1143, 3 décembre

Raimond Sachet abandonne à Arnaud de Barbaira et à ses confrères du Temple la moitié du champ qu'il tenait de lui en fief avec Bernard Gaucelm (Gaucelmi) son frère, dans le terroir de Douzens, et reçoit du Temple pour cet abandon 60 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie octena.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCXV, p. 206.

47 [46]
1143, 27 novembre

Bernard Gaucelm (Gaucelmi) et les siens abandonnent à Arnaud de Barbaira et à ses confrères du Temple la moitié du champ qu'ils tenaient de lui en fief avec Raimond Sachet, frère de Bernard, dans le terroir de Douzens, et reçoivent du Temple pour cet abandon 50 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie octena.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCXIII, p. 203.

48 [47]
1154, 22 novembre (?)

Pons Porcel et les siens, avec le consentement de Raimond de Blomac et de ses frères, donnent ensemble à la milice leur bief situé dans le terroir de Blomac. Pour ce don, Raimond de Blomac reçoit d'elle deux setiers de froment valant 9 de Melgueil; Pons Porcel obtient le prêt d'un muid de froment de même prix, valeur pour laquelle la terre (où se trouvait le bief) était engagée.
Le 21 novembre 1154 (XI Kal. decembris) tombe un dimanche en 1154, un lundi en 1155. Y a-t-il eu erreur du copiste pour X Kal.?

49 [48]
1145, 31 octobre

Pierre Bernard de la Porte (de ipsa Porta) et les siens donnent à la milice du Temple « l'honneur » qu'ils avaient dans la « villa » et le terroir de Blomac, que la milice avait libéré d'un gage de 30 de Melgueil et 3 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie octena.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCLXVI, p. 234.

50 [49]
1152, 3 novembre

Caniot et les siens renoncent en faveur du Temple à leurs prétentions sur l'écluse (resclausa) et le bief (cabedacum) des moulins d'Arrapesac qu'ils tenaient de Trebuc.

51 [50]
1164 (?), 31 mars

Guilhem Bernard et les siens donnent au Temple deux de leurs hommes nommés Guilhem Monnier (Monerius) et Arnaud son frère, et leur sœur nommée Guillelma, et reçoivent de lui pour ce don 155 de Melgueil
Le 31 mars est bien un mercredi en 1165, mais cet acte doit être antérieur de quelques jours au suivant. Il faut donc penser à une erreur du copiste, et celle-ci se situe le plus probablement sur le feria .IIII. de cet acte, écrit pour feria .III.

52 [51]
1164 (n. st.), 4 avril

Guilhem Monnier (Monerius), sa femme, son frère Arnaud et sa sœur Guillelma donnent au Temple leurs personnes, leur postérité et tous leurs biens pour être les hommes de la milice, à laquelle ils paieront annuellement 3 de Melgueil Ils confirment ainsi la donation de leurs personnes faite au Temple par leurs seigneurs.
Le 2 avant les nones d'avril est le 4 avril, qui tombe un samedi en 1164. En 1165, le 4 avril est le dimanche de Pâques. Donc exemple probable de style pisan.

53 [52]
1167, 30 septembre

Pierre de Rieux se fait l'homme du Temple et se place sous sa garde; il lui donnera le tiers de son « honneur » s'il laisse en mourant femme et enfant, ou la totalité s'il n'en laisse point, sous la réserve de ce qu'il pourrait distribuer en charités; il s'engage à payer une redevance annuelle (usaticum) de 12 deniers melg.
Original (ou copie du XIIe siècle), Arch. Haute-Garonne, H Malte, Douzens, liasse 37 (anc. Magrian, liasse I, nº 20).

51 [53]
1152, 8 octobre

Raimond de Blomac, ses frères et sa sœur cèdent aux frères de la milice tous leurs droits sur la rive de l'Aude, à l'endroit où ceux-ci veulent construire le bief (capedacum) de la digue (paxeria) de leurs moulins d'Arrapesac, et ils reçoivent d'eux une aumône de 12 de Melgueil
Copie du XIIe siècle, Arch. Haute-Garonne, H. Maite, Douzens, liasse 1 (anc. Douzens. liasse 1, nº 17).

55 [54]
1150, 7 mars

Bérenger Pons de Douzens et les siens donnent au Temple le grenier et le courtil qu'ils possédaient près des maisons du Temple, contre une rémunération « charitable » de 15 de Melgueil
Le 7 mars tombe bien un mardi en 1150; il n'y a pas de correction à faire, bien que l'acte soit antérieur au 25 mars. Le calcul pisan a donc dû être utilisé.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº DLXXIII, p. 354.

57 [56]
1138, 22 juin (?)

Guilhem Mantilini et sa famille vendent au Temple en alleu une vigne dans le terroir de Saint-Martin de Bubas, pour un bœuf valant 20 sous narbonnais et deux setiers de froment.
Le 22 juin est un mercredi en 1138, un mardi en 1137. Il y a donc erreur, sans doute du copiste.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CLXII, p. 113.

58 [57]
1143, 2 juillet

Les chevaliers du Temple accensent à Arnaud Raimond de Fontcouverte et aux siens un jardin dans le terroir de Laure, à charge du cens annuel d'un setier d'huile à la mesure de Laure, que les tenanciers devront porter à la maison du Temple de Douzens.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCIII, p. 197.

59 [58]
1164, 14 décembre

Pierre de Laure et Raimond son frère reconnaissent la donation d'un jardin dans le terroir de Laure que leur père avait consentie en faveur du Temple, et l'approuvent devant les frères de la milice.

60 [59]
1147, 26 juillet (?)

Bérenger du Prat (de Prato) donne à la milice du Temple le cinquième de la meulerie qu'il possédait avec ses frères dans le terroir de Saint-Germain, sous réserve d'y faire tailler les meules des moulins qu'il pourrait construire sur l'Aude.
Le 7 avant les calendes d'août, soit le 26 juillet, tombe un samedi en 1147, non un lundi. Sans doute erreur du copiste.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCCLXIII, p. 289.

61 [60]
1141 (n. st.), 16 avril

Pierre d'Auriac et sa femme donnent à la milice du Temple une digue (paxeria) située dans leur alleu de Blomac, et lui accordent la lausime des acquisitions qu'elle pourra y faire venant de leurs feudataires.
Le 16 avril tombe un mercredi en 1141. Donc exemple de style pisan.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général.. ., nº CCLVIII, p. 171.

62 [61]
1158, 6 novembre

Pierre Bernard, Pierre de Corneille et leurs familles vendent à la milice du Temple une vigne située dans leur « honneur », dans le terroir de Douzens, pour 18 de Melgueil

63 [62]
1158, 10 novembre

Arnaud de Barbaira donne à la milice du Temple sa personne et sa postérité, en sorte qu'elle les possédera avec tous leurs droits en biens propres, et qu'elle recevra d'eux pour cens et hommage (homininium) 6 deniers melg. chaque année.

64 [63]
1167, 26 août

Pierre de Saint-Jean, précepteur de Douzens, établit un accord avec Pons Mirabel et ses enfants au sujet des redevances annuelles (usaticum et servitium) qu'ils devaient au Temple, à savoir 2 de Melgueil et rien de plus.

65 [64]
1163, [8 ou 9] juillet

Pons de Capendu donne aux frères de la milice une vigne qu'il possédait en alleu dans le terroir de Capendu.
En 1163, le 8 avant les ides de juillet, soit le 8 juillet, tombe un lundi.

66 [65]
1167, 3 avril (?)

Garsen (Garsendis) et ses enfants, Arnaud Joffré (Guaufredi) son mari, donnent au Temple tous les droits qu'ils avaient sur Amélie de Douzens, femme de Raimond Forton (Fortonis), et sur sa postérité, et reçoivent de lui une aumône de 5 de Melgueil

67 [66]
1152, 7 juin

Arnaud de « Villa-Borrais », prieur de Saint-Michel de Nahuse, vend aux frères du Temple un terrain exigu situé à Douzens, dans leur jardin, derrière leur colombier, pour 6 de Melgueil

68 [67]
1166, 1er août

Pierre d'Arzens et ses enfants renoncent aux droits qu'ils avaient sur une femme nommée Amélie et sur sa postérité et l'abandonnent au Temple qui en disposera à sa volonté; ils reçoivent pour cela 10 de Melgueil

69 [68] 1167, 26 juin Hugue Inard (Inardi) donne aux frères de la milice tous ses droits sur Amélie de Douzens, femme de Raimond Forton (Fortonis) et sur sa postérité; il reçoit de la milice 5 de Melgueil
70 [69]
1142, 25 juin (?)

Pierre d'Auriac et sa femme donnent à la milice du Temple les biefs (cabedax) qui se trouvent dans leur alleu de Blomac pour la digue (paxeria) de ses moulins, là où ils sont, ou là où elle voudrait les transporter.
En 1142, le 25 juin (VII avant calendes de juillet) tombe un jeudi. Il y a sans doute une erreur du copiste.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCLXIII, p. 173.

71 [70]
1168, 30 mai

Ainard de Brasse donne en alleu aux frères du Temple un homme nommé Dominicus qui en a exprimé la volonté, sa descendance et tout ce qu'il aura sa vie durant, et reçoit du Temple une aumône de 7 sous Ugonencos ou Ugonencs,

72 [71]
1157, 15 mai

Marie et ses enfants, Raimonde et sa sœur, affranchissent Alazaïs (Aladaic), fille de Pons Séguier et de Boneta et femme de Bernard de Palaja, et reçoivent du Temple pour cet affranchissement 8 de Melgueil

73 [72]
1138, 27 septembre

Raimond Mantilli vend aux frères du Temple une vigne qu'il avait en alleu dans le terroir de Bubas, pour 9 sous Ugonencos ou Ugonencs, monnaie octena de Carcassonne.
Copie du XIIe sièle, Arch. Haute-Garonne, H. Malte, Douzens, liasse 1 (anc. Douzens, liasse 1, nº 16) (2).
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général.. ., nº CLXVII, p. 116 (éd. sur deux colonnes, d'après B et d'après le cartulaire).
Le texte est établi d'après B; les variantes sont celles du cartulaire. Cependant, le début des six premières lignes manquant dans B, par suite d'une déchirure du parchemin, nous l'avons suppléé entre crochets, d'après le cartulaire (lignes 1 à 3) ou le contexte (lignes 4 à 6).

74 [73]
1168, 4 octobre

Gaucelm (Gaucelmus), malade, remet à Dieu et aux frères de Saint-Jean de Carrière son âme et son corps, et leur donne une terre dans le terroir de Capendu, avec le consentement de ses frères.

75 [74]
1170, 22 décembre

Pierre Forton (Fortoni) et son frère Pons font donation au Temple de leurs personnes et d'un jardin qu'ils tenaient de lui dans le terroir de Douzens, avec promesse de ne pas se séparer de la milice et de lui devoir obéissance et fidélité.

76 [75]
1152, 4 avril

Vediana et son fils abandonnent aux frères de la milice une terre qu'ils revendiquaient dans le terroir de Douzens.

77 [76]
1157 (n. st.), 11 février

Alazaïs (Aladaidis), fille de Bernard Modul, son mari et tous les siens vendent aux frères du Temple une terre dans le terroir de Douzens, pour 20 de Melgueil

78 [77]
1141 (n. st.), 17 février

Guilhem Paul constitue le douaire de sa femme Audiard (Aldiardis), composé d'un « honneur » dont elle aura la jouissance viagère si elle survit a son mari, et qui retournera au Temple s'ils meurent sans enfant.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCXXVIII, p. 154.

79 [78]
1147, [4, 11, 18 ou 25] juillet

Pierre de Douzens et les siens vendent au Temple, avec Bernard frère de Pierre, une vigne dans le terroir de Douzens, pour 12 de Melgueil
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCCLVIII, p. 284.

80 [79]
1157, 4 novembre

Poncia et sa fille vendent aux frères du Temple une pièce de terre de l'alleu qu'elles avaient à Douzens, pour 9 de Melgueil

81 [80]
1155, 12 janvier

Raimond fait don de sa personne et de sa descendance à la milice du Temple afin de se mettre, lui et ses biens, sous sa garde, moyennant une redevance annuelle (usaticum) de 12 deniers pour l'hommage (per hominino).
Le 12 janvier (pridie idus) est un mercredi en 1155. Exemple de style pisan.

82 [81]
1156, 25 mars-1157, 24 mars

Géraud de Couiza donne à la milice du Temple un homme nommé Pierre More et ses enfants, et reçoit d'elle une rémunération « charitable » de 20 de Melgueil

83 [82]
[...1141-1150...]

Guilhem Hugue de Capendu donne à la milice du Temple une saumée de vendange chaque année de sa vie, prélevée sur la vigne qu'Amiel de Vindranis et Pierre tiennent de lui, et 50 de Melgueil assignés sur la quarte de la même vigne, après sa mort.
Amiel de Vindranis, cité parmi des confronts en 1139 (A, 5), est mort avant 1166 (A, 68). Le frère Raimond de Gaure, qui avait reçu son premier don, est attesté dans notre cartulaire de 1136 à 1140; et Bérenger de Rueria, qui reçoit celui-ci, entre 1141 et 1150.

84 [83]
[1163, 27 février-1164, 1er juin]

Pierre Sachet lègue par testament aux frères de la milice deux pièces de terre en alleu dans le terroir de Douzens, la quarte des vignes que tient Raimond « de Artiguas » et un jardin à Bolonac.
Bernard de Pauliac, qui intervient ici, est précepteur ou maître, entre le 27 février 1163 n. st. (cartulaire B, nº 44) et le 20 mai 1164 (id., nº 24). Pierre « Sachet » est cité dans le présent cartulaire de décembre 1141 (nº 11) au 4 décembre 1161 (nº 14); il est qualifié de défunt dans deux actes de 1169 (nos 7 et 22). Nous datons ce document d'après les années connues de préceptorat de Bernard de Pauliac.

85 [84]
1171 (n. st.), 4 mars

Garsen (Guarsendis) confirme en son nom et en celui de ses enfants la donation faite au Temple par feu Raimond d'Albas, son frère, d'un « honneur » à Cabriac. Si les frères de la milice ne pouvaient entrer en possession des biens donnés, elle devrait leur restituer les 25 de Melgueil qu'elle a reçus d'eux en aumône. Elle confirme par serment l'ensemble de ces dispositions.
Original (ou copie du XIIe siècle), Arch. Haute-Garonne, H Malte, Douzens, liasse 29 (anc. Cabriac, liasse 1, nº 11).

86 [85]
1110, 24 avril

Arsen (Arsendis) et Lucie échangent avec Foi leur sœur « l'honneur » de Cabriac contre un autre honneur ayant appartenu à leurs parents. Lucie échange avec Foi les trois parts qu'elle possède sur les oliviers de « Vassa », engagées par Raimond « Siger », contre une vigne à Barbaira. Clauses de réversibilité en faveur de Foi.
Le nom d'Ermengau de Barbaira, cité à la fin, se retrouve à la date de 1113 (nº 89). Bien que n'intéressant pas directement le Temple, cet acte a été joint au précédent à cause de l'honneur de Cabriac: il n'y a pas de raison de penser que sa date soit erronée.

87 [86]
1153, 2 juin

Aimeric, Guilhem Chabert (Xatberti), Arnaud de Barbaira et leurs familles, avec l'accord de Bernard de Carrière, ainsi que la fille de Pierre Raimond de Barbaira donnent en alleu à la milice du Temple l'église de Saint-Jean de Carrière, ses dépendances et tout ce qui est enfermé dans le périmètre délimité par des croix, à l'intérieur duquel les règles de la paix de Dieu seront en vigueur. Confirmation de l'évêque de Carcassonne.

88 [87]
1153, 4 juin

Bernard de Canet et ses fils donnent au Temple en alleu, sur la prière et avec l'accord de Bernard de Carrière, l'église de Saint-Jean de Carrière, ses dépendances et tout ce qui est compris dans le périmètre délimité par des croix, à l'intérieur duquel les règles de la paix de Dieu seront observées. Confirmation de l'évêque de Carcassonne.

89 [88]
[1113, 25 mars-1114, 24 mars]
. — Notre-Dame de Lagrasse
Ermengau de Barbaira et sa famille, Guilhem Raimond et son frère donnent en alleu à Pierre Garin (Guarini), prieur de Saint-Jean de Carrière, et à ses clercs une part de leur « honneur » à Carrière, donation qu'ils consentent en la main de Bernard-Alton vicomte [de Carcassonne], de l'évêque d'Albi, du vicomte de Lautrec et d'autres nobles hommes. Bertrand et Etienne « Antias » se joignent aux premiers donateurs pour céder à Saint-Jean 4 sétérées de terre à « Stajols. »

90 [89]
1169, 19 novembre

Dame Alazaïs (Aladaidis), fille de feu Bertrand de Roquenégade, son mari et ses enfants donnent en alleu aux frères du Temple un « honneur » dans le terroir de Roquenégade, et reçoivent d'eux en aumône un muid de froment (triticum) et 6 sous Ugonencos ou Ugonencs,

91 [90]
1169, 15 décembre

Rairnond Guilhem de Barbaira et son frère, avec le consentement de leur mère, donnent au Temple leur homme nommé Auger et ses tenures, étant spécifié que lui et sa postérité les tiendraient à perpétuité contre la seule redevance de la tasque sur les terres et de la quarte sur les vignes, et que s'il décédait sans enfant ses tenures retourneraient aux donateurs, qui reçoivent de la milice pour ce don une aumône de 15 de Melgueil

92 [91]
1168, 2 août (?)

Bérenger le Comte donne au Temple, avec le consentement des siens, un « honneur » qu'il tenait de lui, composé de deux pièces de terre, de redevances sur des terres et vignes et de deux prairies, le tout dans le terroir de Mairac, à charge pour les frères de la milice de l'entretenir dans leur maison quand il le voudra.
Le 2 août (IV nonas) tombe un vendredi en 1168, un mercredi en 1167. Il y a erreur du copiste.

93 [92]
1168 (n. st.), 9 décembre

Arnaud Bérenger donne aux frères du Temple de Saint-Jean de Carrière un champ, une pièce de vigne et sa part des quartes de « Sodora », le tout dans le terroir de Floure.
Le 9 décembre tombe un mardi en 1169, un lundi en 1168; l'acte semble donc avoir été daté selon le calcul pisan.

94 [93]
1170, 29 août

Bernard de Domneuve, Roger de Domneuve et leurs familles, Pierre de Domneuve chapelain et Guilhem de Domneuve, chapelain de Lanet donnent en alleu aux frères du Temple le champ de « Dozone », moins les poiriers qui s'y trouvent.

95 [94]
1169, 10 avril

Guilhem Auger (Augerii) et Pierre Le Moine son frère donnent au Temple leurs personnes et tous leurs droits. Guilhem Auger et son fils donnent ensuite la moitié d'un maillol au terroir de Mairac, plus 55 de Melgueil et 25 sous Ugonencos ou Ugonencs, de gages; Pierre Le Moine donne l'autre moitié du maillol, avec 25 de Melgueil et 25 sous Ugonencos ou Ugonencs, de gages.

96 [95]
1135 (n. st.), 25 mars

Raimond de Villelaur et les siens donnent en alleu aux frères de Saint-Jean de Carrière deux sétérées de terre dans le terroir de Villelaur.
Le 25 mars (8 avant les calendes d'avril) tombant un lundi en 1135, cet acte a dû être daté en style pisan.

97 [96]
1169 (n. st.), 13 février

Raimond Rossiniol et les siens abandonnent aux frères du Temple tous leurs droits sur la moitié d'une terre qu'ils tenaient d'eux, située dans le terroir de Roquenégade.

98 [97]
1168, 27 mars-1169, 19 mars

Pierre le Séguier (Siguarius) et son frère donnent en alleu à la milice du, Temple tous leurs droits sur les agriers de « Valle Mania » dans le terroir de Barbaira, et reçoivent d'elle pour ce don une aumône de 2 sous Ugonencos ou Ugonencs,

99 [98]
[...1133-1143...], 19 mai

Guilhem Raimond et sa famille donnent à Saint-Jean de Carrière un bois situé dans le terroir de Barbaira.
Le scribe n'est connu que par cet acte; il ne faut sans doute pas le confondre avec Arnaldus capellanus, qui a rédigé, de façon assez différente, quatre actes en 1150 (A, 177 à 180). Parmi les témoins, Bernard de Canet apparaît dans de nombreux actes entre 1113 et 1153 (mais surtout, entre 1133 et 1138); Roger de Sobrancago, témoin en 1133 et 1143, est indiqué comme défunt en 1153 (A, 6).

100 [99]
1139, 26 juillet

Pierre Ermengau fait don aux frères de Saint-Jean de Carrière d'une mésalhée de vigne, d'une sétérée de terre dans le terroir de Barbaira, et d'un setier de froment (triticum) à prendre sur son moulin chaque année à Noël.

101 [100]
1148, 20 septembre

Bernard de Canet affranchit dans la main de Pons, évêque de Carcassonne, le clerc Guilhem, fils d'un de ses hommes, et le donne à Bernard, chapelain de Saint-Jean de Carrière, et à ses confrères.

102 [101]
1136, 24 avril

Bertrand de Roquenégade, ses frères et sa mère donnent à Bernard, prieur de Saint-Jean de Carrière, et à ses confrères une pièce de terre de leur « honneur » de Roquenégade que le prieur dégage en donnant 2 setiers de froment et 18 deniers à Pons Salomon, et un setier de froment et une quarterée d'orge à Pierre Savarig.

103 [102]
1136, 10 mai (?)

Hugues Bernard donne à Bernard, ermite, et aux frères de Saint-Jean de Carrière, une pièce de vigne dans le terroir de Barbaira.
Le 10 mai (6 avant les ides) tombe un vendredi en 1135, un dimanche en 1136. Sans doute erreur du copiste.

101 [103]
1169, 25 février

Bernard de Domneuve donne à la milice du Temple, avec le consentement de ses frères, de sa fille et de son gendre, son âme et son corps, « l'honneur » qu'il possédait dans la « villa » et le terroir de Domneuve et dans les terroirs du Lys et de Villemagne, un fief à Villedèze et tous ses autres droits.
Il n'y a pas à corriger le millésime, bien que l'acte soit antérieur au 25 mars. Il est sans doute daté en style pisan.

105 [104]
1167 (n. st.), 1er février

Raina et son fils renoncent en faveur du Temple à la, pièce de vigne à Pradelles que le père de Raina et son fils avaient donnée en alleu à Saint-Jean de Carrière lors de la consécration de l'église, et reçoivent pour cet abandon 18 deniers ug.

106 [105]
1136, 25 avril

Pons Guilhem donne à Bernard, prêtre de Saint-Jean de Carrière, et à ses confrères une pièce de vigne et deux pièces de terre situées dans le terroir de Barbaira et reçoit de Bernard 9 sous Ugonencos ou Ugonencs,

107 [106]
1135 (n. st.), 25 mars

Raimond de Villelaur donne à Bernard et à ses confrères de Saint-Jean de Carrière 12 sétérées de terre prises sur son alleu dans le terroir de « Matha » qu'ils posséderont en alleu à sa mort.
Le 25 mars (8 avant les calendes d'avril) tombant un lundi en 1135, cet acte a dû être daté en style pisan.

108 [107]
1146, 3 août

Séguier (Siguarius) de Barbaira et les siens donnent en alleu à Bernard « Gogencs », prieur de Saint-Jean de Carrière, et à ses confrères, leur part des tasques de Villemagne, dans le terroir de Barbaira, et reçoivent des donataires 2 sous de Carcassonne.

109 [108]
1136, 24 avril

Garsen confirme avec ses enfants le legs fait par son mari, Pierre de Barbaira, en faveur de Saint-Jean de Carrière, composé d'une pièce de vigne et de sa part des tasques de Villemagne.

110 [109]
1137, 17 septembre

Séguier (Sigarius) donne avec sa femme à Bernard, prieur de Saint-Jean de Carrière une mésalhée (medalada) de vigne dans le terroir de Barbaira et reçoit du donataire 4 sous Ugonencos ou Ugonencs, et la promesse d'un service religieux annuel pour son père.

111 [110]
1147 (n. st.), 31 janvier

Etienne Tesseire (Textori) et son fils donnent en alleu à Bernard, prieur de Saint-Jean de Carrière, et à ses confrères, un manse dans la « villa » de Mairac. Isarn et Arnaud, leurs parents, reçoivent pour la lausime qu'ils font de cette donation 12 deniers de Carcassonne.

112 [111]
[Après le 25 février 1169]

Enumération des biens formant « lhonneur » donné à la milice du Temple dans les terroirs du Lys et de Domneuve par Bernard de Domneuve quand il fit don de sa personne au Temple, Lui et sa fille déterminent le partage de leurs biens.
Bernard de Domneuve a fait don de sa personne le 25 février 1169 (A, 104); il a fait encore un autre don le 29 août 1170 (A, 94).

113 [112]
1169 (n. st.), 15 mars

Raimond de Gavait et les siens renoncent à leurs prétentions injustifiées sur la dîme de « l'honneur » que la maison du Temple de Saint-Jean de Carrière possédait sur la colline de Roquenégade, et reçoivent du Temple pour cet abandon une rémunération d'un setier de froment.

114 [113]
1172 (n. st.), 18 mars

Pierre de Domneuve, chapelain de Saint-Paul de Narbonne, donne à la milice du Temple, avec le consentement de ses frères, une pièce de terre alodiale qu'il possède dans le terroir de Domneuve.

115 [114]
1133, 1er avril

Roger de Béziers donne en franc alleu à Hugues Rigaud et à ses confrères du Temple, avec l'assentiment de ses barons, et avec l'accord de sa mère Cécile, vicomtesse de Carcassonne, et de ses frères Raimond Trencavel et Bernard, sa « villa » de Brucafel avec tout ce qu'il y possède, et une terre située dans le faubourg Saint-Michel de Carcassonne, où la milice pourra construire une « villa », y envoyer des hommes — à l'exception de ceux de Roger — sans qu'eux ou la terre soient soumis aux droits seigneuriaux.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général, nº LXIII, p. 45.

116 [115]
1167, 24 juillet

Bernard de Saint-Julien et sa famille vendent en alleu au Temple un manse avec ses tenanciers et leurs redevances situé dans la « villa » de Brucafel, et des biens-fonds ou droits qu'ils tenaient en fief de Guilhem de la Caune dans la même « villa », pour 700 de Melgueil et un muid de froment. Guilhem de la Caune et les siens font la lausime de cette aliénation et reçoivent pour elle 100 sous prélevés sur le montant de la vente et un muid de froment.

117 [116]
1153, 27 août

Bernard de Montirat, Pierre son frère et leurs familles, Raimond de Montirat et sa famille aliènent, partie pour donation, partie pour vente, les biens-fonds et redevances qu'ils possédaient dans la « villa » et le terroir de Brucafel. Pour cette vente, les frères de la milice donnent à Raimond 210 de Melgueil et libèrent son « honneur » d'un gage de 210 de Melgueil; ils donnent à Bernard et à Pierre 400 de Melgueil et libèrent leur « honneur » d'un gage de 230 sous Ugonencos ou Ugonencs, Bernard et Raimond se portent garants de la vente à l'encontre de toute atteinte de Pierre.

118 [117]
1166 (n. st.), 14 mars

La milice du Temple accense à Arnaud de Carcassonne et à trois autres associés un établissement de meunerie (molnare) dans le terroir de Brucafel, sur l'Aude, comprenant jusqu'à six moulins dans le même casal, avec faculté de les déplacer le long de la rivière, moyennant un cens annuel de 20 setiers de froment et de 20 setiers d'orge, la libre mouture de 4 setiers de « blad » par semaine et la moitié du produit de la pêche; les moulins et leurs usagers seront placés sous la garde du Temple. L'acapte est de 20 de Melgueil

119 [118]
1163, 7 novembre

Gaillard (Galardus) de Montirat vend en alleu à la milice du Temple « l'honneur » qu'il possédait dans la « villa » et le terroir de Brucafel pour la somme de 400 de Melgueil, sur laquelle 200 sous ont été déjà donnés par la milice à ses ascendants.

120 [119]
1167, 18 juillet

La milice concède à Guilhem et Pierre Bels, moyennant une acapte de 6 de Melgueil, un « honneur » ayant appartenu à leurs grands-parents mais devenu sa propriété, en vue d'y planter une vigne. Ils seront tenus de payer au Temple la moitié des droits, des acaptes et foracaptes qu'ils recevront pour cette vigne, plus un denier de cens annuel par arpent de vigne. La garde du vignoble sera à leur charge ainsi que le transport à Brucafel de la part qui reviendra au Temple. Au cas où le rapport de la vigne serait insuffisant, elle serait mise en labour et soumise à une prestation d'un huitième des fruits.

121 [120]
1142, 18 septembre

Arnaud, fils de feue Guilla, donne au Temple son « honneur » sis dans la « villa » et le terroir de Brucafel, et reçoit de lui 14 morabitini marini et melechini, 10 sous de Morlaas et un carton de froment. La milice donne 130 sous Ugonencos ou Ugonencs, à Guilhem Roger d'Aragon pour Roger de Béziers.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCLXX, p. 177.

122 [121]
1167 (n. st.), 23 janvier

Arnaud de Brucafel et les siens vendent aux frères du Temple deux pièces de terre dans le terroir de Brucafel pour 9 sous ug, en monnaie octena, et leur donnent « retorn » sur un champ qui leur appartient aux Cours.

123 [122]
1142, 14 avril

Guilhem Sicfré (Sicfredi) de Brucafel et ses frères font abandon aux frères du Temple d'une terre qu'ils tenaient d'eux dans le terroir de Brucafel, et reçoivent en dédommagement une autre terre dans le même terroir.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCLVII, p. 170.

124 [123]
1138, 18 mai

Bernard et Guilhem « Miro » et leurs familles abandonnent en faveur du Temple la ministralia et la baylie (badlia) qu'ils tenaient de leur seigneur Roger de Béziers sur la « villa » et le terroir de Brucafel, et reçoivent de Roger en dédommagement un fief composé de deux manses situés dans sa ferrago.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CLIX, p. 111.

125 [124]
1165 (n. st.), 18 janvier

Les frères du Temple accensent à Raimond « Torena » et à ses enfants, dans le terroir de Brucafel, une terre soumise à la quarte, un jardin, et un manse chargé d'une redevance annuelle de 12 deniers ug.; l'acapte est de 30 sous Ugonencos ou Ugonencs, Les tenanciers pourront disposer de cet « honneur » selon les usages de Carcassonne.
A. Original (partie supérieure d'une charte partie par ABC), Arch. Haute-Garonne, H. Malte, Douzens, liasse 52 (anc. Burcafol).

126 [125]
1157 (n. st.), 21 mars

Pierre Azalbert (Adalberti) et les siens donnent aux frères du Temple « l'honneur » qu'ils possédaient dans leur vignoble au terroir de Brucafel. Ils reçoivent d'eux une terre à labourer soumise à la quarte des fruits, située dans le même terroir.

127 [126]
1156, 17 décembre

La milice du Temple échange avec Arnaud et les siens une vigne du terroir de Brucafel qu'ils cultiveront moyennant la quarte de la vendange et son transport à Brucafel, contre tout ce qu'ils possédaient dans un vignoble du même terroir.

128 [127]
1147 (n. st.), 27 février

Serena, Roger son mari et leurs enfants vendent aux frères du Temple un jardin avec ses figuiers, qu'ils tenaient d'eux dans leur condamine de Brucafel, pour 6 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie octena.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCCXXXIII, p. 271.

129 [128]
1147 (n. st.), 11 février

Etienne de Brucafel, Roger son frère et les siens vendent aux chevaliers du Temple une terre qu'ils tenaient d'eux dans leur condamine au terroir de Brucafel, pour 4 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie octena.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCCXXVII, p. 267.

130 [129]
1159 (n. st.), 25 février

Les frères du Temple, d'une part, Raimond « Torena » et ses enfants d'autre part, échangent un demi arpent de vigne pour lequel les nouveaux tenanciers devront la quarte de la vendange, et dont ils disposeront selon les usages de Carcassonne, contre ce que ces mêmes tenanciers avaient dans un vignoble du terroir de Brucafel.
Original (partie supérieure d'une charte partie par ABC), Arch. Haute-Garonne, H. Malte, Douzens, liasse 29 (anc. Cabriac, liasse 1, nº 4).

131 [130]
1156, 17 décembre

Les frères du Temple d'une part, Arnaud et sa famille d'autre part échangent un terrain à bâtir contre une part d'un manse situé dans la « villa » de Brucafel.

132 [131]
1159, 30 avril

Arnaud Pila Pulli lègue en alleu à Pierre de Saint-Jean, précepteur de Douzens, et à ses confrères du Temple un lopin de terre de son alleu dans le terroir de Brucafel.

133 [132]
1163, 29 août

Les frères de la maison du Temple de Brucafel baillent à comptant à Guilbert (Guilabertus) une terre pour y planter une vigne, contre la redevance de la quarte sur la vendange, de son transport à la maison du Temple et d'un denier annuel de vinogolia. L'acapte est de 5 sous Ugonencos ou Ugonencs, et 5 deniers.

134 [133]
1155, 24 octobre

Guilhem Mironis et les siens, les frères Pierre et Bernard Mironis vendent au Temple une terre qu'ils tenaient de lui dans son « honneur » de Brucafel, pour 12 sous ug, en monnaie octena.

135 [134]
1157, 28 octobre

Rissen (Ricsendis) « Picca » et ses filles vendent aux frères du Temple une vigne située dans le vignoble du Temple au terroir de Brucafel, pour 3 setiers de froment.

136 [135]
1156, 31 décembre

Serena et ses enfants donnent aux frères du Temple « l'honneur » qu'ils tenaient d'eux, et deux vignes engagées à Etienne de Brucafel au vignoble du Temple, dans le terroir de Brucafel, pour lesquels ils reçoivent 3 setiers de arraone.

137 [136]
1167, 18 septembre (?)

Guilhem de Malemort (Mala Morte) et son frère font aux chevaliers du Temple la lausime de « l'honneur » que Bernard de Saint-Julien leur avait vendu dans la « villa » et le terroir de Brucafel.
Le 17 septembre (15 avant les calendes d'octobre) est un dimanche en 1167. Sans doute erreur du copiste.

138 [137]
1155, 3 novembre

Durand, fils de Bienfaite (Benefacta) donne aux frères du Temple une terre qu'il tenait d'eux dans le terroir de Brucafel, don pour lequel il sera nourri par eux jusqu'à la fête de saint Jean-Baptiste.
Note marginale du XIIe siècle: Instrumentum de Brucaffollis.

139 [138]
1147 (n. st.), 21 mars

Pons Roger de Villalier et son frère donnent en alleu à la milice du Temple trois terres prises sur leur alleu situé dans le terroir de Caumont, le long de l'Orbiel, et reçoivent d'elle en aumône 100 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie octena.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général.., nº CCCCXXXVII, p. 273.

140 [139]
1148, 22 juin

Pierre Aimeric de Conques et les siens, Pierre Aimeric, son neveu, donnent en alleu à la milice du Temple une fache de terre dans le terroir de Caumont arès de l'Orbiel, l'eau qui la traverse et les constructions qui s'y trouvent, avec réserve de faire apprêter leurs draps sans redevance si des moulins drapiers y étaient construits.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº DXXI, p. 320.

141 [140]
1160 (n. st.), 21 janvier

La milice du Temple accense à Alazais (Aladaidis) et à ses enfants le manse sis dans le terroir de Villalier avec les moulins, et « l'honneur » du terroir de Caumont qu'ils tenaient d'elle; étant spécifié que les terres ou vignes cultivées, les jardins et prés seraient soumis à la quarte, les terres défrichées au quint, les produits du manse au tiers, ceux des moulins à la quarte; qu'ils donneraient un cens annuel de 12 deniers ug., et disposeraient de cet « honneur » selon les usages de Carcassonne. Ils ont versé une acapte de 12 deniers ug.

142 [141]
1147 (n. st.), 27 février

Pierre de Vitrac et sa famille donnent aux frères de la milice une terre prise sur leur alleu dans le terroir de Caumont, le long de l'Orbiel, avec le bief (cabedag), les digues (paxerias) et les rives nécessaires aux moulins du Temple, et reçoivent une aumône de 15 de Melgueil
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCCXXXII, p. 270.

143 [142]
1162, 15 novembre

Pons Roger de Villalier, reconnaissant qu'il a donné naguère au Temple en alleu une terre située à Caumont, dans le terroir de Villalier, confirme à nouveau ce don pour lui et sa postérité, et jure d'être fidèle défenseur de la milice. Il reconnaît aussi qu'en considération de ses besoins celle-ci lui a fait un don « charitable » de deux setiers de froment et d'un setier d'orge.

144 [143]
1147, 7 juillet

Guiraud Eldricus de Villalier donne à la milice du Temple une terre prise sur son alleu dans le terroir de Caumont, le long de l'Orbiel, avec le bief (cabedag), les digues (paxerias) et les rives nécessaires aux moulins du Temple, et reçoit une aumône de 15 de Melgueil
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCCLIX, p. 285.

145 [144]
1147, 12 août

Mabille, son mari Bernard de Moussoulens (de Mocolenco) et ses enfants, son frère Hugue et son cousin Pierre Raimond donnent au Temple une terre prise sur leur alleu dans le terroir de Caumont, le long de l'Orbiel, avec le bief (cabedag), les digues (paxerias) et les rives nécessaires aux moulins du Temple.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCCLXVII, p. 290.

146 [145]
1144, 16 juin

Pons Roger de Villalier et Guiraud Hdrig son cousin cèdent à la milice du Temple pour 20 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie octena, un demi-muid de froment et 4 setiers d'orge, une terre qu'ils avaient dans le terroir de Villalier, près du pont de l'Orbiel.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCXXXVII, p. 219.

147 [146]
1150, 22 août

« Dias » et sa famille accensent à la milice du Temple quatre terrains à bâtir situés dans leur condamine du bourg Saint-Vincent de Carcassonne, à charge du cens annuel de 4 sous ug,; Vacapte est de 20 sous Ugonencos ou Ugonencs, En cas de sous-accensement par le Temple, le nouveau cens qu'il fixerait lui appartiendrait, mais la nouvelle acapte serait partagée par moitié entre « Dias » et lui.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº DXCII, p. 364.

148 [147]
1142, 17 novembre

Florence, son mari Raimond « Lobados » et sa fille donnent à la milice du Temple deux vignes qu'ils tenaient, l'une de Guilhem Mancip, l'autre du Juif Bonysach, contre la redevance de la quarte, à laquelle restera soumise la milice. Guilhem Mancip et Bonysach confirment cette donation.
A. Original, Arch. Haute-Garonne, H. Malte, Douzens, liasse 30 (anc. Carcassonne, liasse 1, nº 2).
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCLXXVI, p. 181.

149 [148]
1142, 17 novembre

Florence et les siens donnent à la milice du Temple une vigne qu'ils tenaient de Bernard de Canet contre la redevance de la quarte, à laquelle restera soumise la milice. Bernard de Canet confirme cette donation.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCLXXVII, p. 181.

150 [149]
1159 (n. st.), 12 janvier

Bernard de Pauligne et les siens vendent au Temple pour 25 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie octena un manse dans le faubourg Saint-Vincent de Carcassonne qu'ils tenaient de « Dias » et de son fils moyennant un cens annuel de 12 deniers ug., auquel restera soumise la milice. « Dias » et son fils confirment la vente.

151 [150]
1170

Pierre Riculphi et les siens abandonnent aux frères du Temple le manse qu'ils tenaient d'eux au faubourg Saint-Vincent de Carcassonne, et reçoivent 18 de Melgueil pour cet abandon.

152 [151]
1156 (n. st.), 9 février

Bernard « Pica Mil » et les siens vendent au Temple une vigne située dans son « honneur », au terroir de Brucafel, pour 6 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie octena.

153 [152]
1156, 17 décembre

La milice du Temple échange avec Raimond « Torena » et les siens deux petites vignes à Brucafel soumises à la quarte au profit du Temple, contre le gage et les droits que Raimond avait sur une vigne ayant appartenu à « Pica Mil. »

154 [153]
1169, 20 octobre

Guilhem Bernard de Barbaira donne aux frères du Temple quatre setiers de bon vin pur pris sur la part de dîme qu'il prélevait dans la « villa » de Floure, avec droit de les percevoir sur ses quartes de vendange au cas où ils ne le pourraient sur la dime.

155 [154]
1167, 29 juillet

Roger de Floure et ses frères donnent à la milice du Temple un homme de Floure nommé Guilhem le Pélissier (Pellicerius), avec sa femme, leur descendance, leur « honneur » et leurs biens meubles.

156 [155]
1167 (n. st.), 27 février

Raimond de Rieux et les siens donnent aux frères du Temple une femme nommée Aliga avec sa fille et leur descendance, et reçoivent une aumône de 3 de Melgueil

157 [156]
1169 (n. st.), 9 janvier

Bernard Alaric et son frère Pons, reconnaissant qu'ils ont été nourris depuis longtemps sur les biens de la milice, placent leurs personnes et leurs biens sous sa garde et lui promettent chaque année 12 deniers melg. — Celui des deux qui survivra à l'autre donnera en plus pour l'âme du défunt un muid de blé et un muid d'orge.

158 [157]
1166, 22 décembre

Guilhem « Corda » et Raimond « Corda » son neveu se donnent comme hommes au Temple, s'engagent à lui verser un cens (servitium) annuel de 12 deniers, et font abandon de leurs biens à leur mort, à charge de la sépulture. Le Temple les place, eux et leurs biens, sous sa garde.

159 [158]
1167, 29 mai

Guilabert fait don à la milice du Temple de sa personne et de ses biens, promet de lui verser chaque année de sa vie dans le siècle 12 deniers ug. et demande le droit d'y être reçu comme frère quand il le voudra.

160 [159]
1160, [3, 10, 17, 24 ou 31] mai

Pons Guérard (Gairoardus) reconnaît qu'il est homme propre des frères du Temple parce que son père l'était aussi, et il se donne à eux, lui, sa famille et sa postérité.

161 [160]
1182, 1er février

Raimond [de la Roche] (de Rocha), archidiacre et sacriste de Saint-Nazaire, accense aux frères du Temple, moyennant une acapte de 6 sous Ugonencos ou Ugonencs, un terrain à bâtir dans le faubourg Saint-Vincent [de Carcassonne], chargé d'un cens annuel de 6 sous Ugonencos ou Ugonencs, tant qu'il restera en culture. Si les Templiers le donnent à bâtir ou le bâtissent, ils devront pour tous les cens 10 sous Ugonencos ou Ugonencs, dont une moitié sera pour Raimond et les siens, l'autre pour la sacristie; l'acapte sera partagée entre la sacristie et les Templiers, qui garderont le profit des cens. La foracapte perçue sur les aliénations ira toute à la sacristie.
Le 1er février est bien un lundi en 1182. Il n'y a pas à corriger en nouveau style. Exemple de style pisan.

162 [161]
1178, 30 mai

Pierre Crossus vend aux frères du Temple un manse chargé de 2 sous Ugonencos ou Ugonencs, de cens annuel, situé dans le bourg Saint-Vincent (de Carcassonne) et dans « l'honneur » de Dame Dias et de Guihem Adémar, qu'Elisias d'Aragon tient alors en gage. Foracapte de 44 de Melgueil au même Elisias et à Raimond d'Alairac, bayle de cet honneur.
Original (ou copie du XIIe siècle), Arch. Haute-Garonne, H. Malte, Douxens, liasse 37 (anc. Magrian, liasse 1, nº 25).

163 [162]
1150, 23 juin

« Dias » et les siens accordent à Guilhem « Gula » et à sa famille la lausime d'un manse chargé d'un cens annuel de 12 deniers ug., qu'ils ont acquis d'eux contre une acapte de 5 sous de même monnaie dans leur condamine, au faubourg Saint-Vincent de Carcassonne. En cas de sous-accensement fait en vue de bâtir, ils garderont le cens, mais donneront à « Dias » la moitié de l'acapte.

164 [163]
1150, 16 septembre

« Dias » et les siens accensent à Guilhem « Gula » et à sa famille un terrain à bâtir dans leur condamine, au bourg Saint-Vincent [de Carcassonne] moyennant un cens annuel de 12 deniers ug. et une acapte de 2 sous. S'ils le donnaient à bâtir, ils garderaient le cens, mais devraient verser à Dias la moitié de l'acapte.

165 [164]
1181 (?), 30 novembre

Guillelma, fille de feu Roger de « Torena », Raimonde, veuve d'Etienne de « Torena » et ses fils, abandonnent à la milice du Temple une terre qu'ils tenaient dans « l'honneur » du Temple, au terroir de Brucafel, et reçoivent pour cet abandon 5 sous Ugonencos ou Ugonencs, et un demi setier de fèves.
Le 30 novembre est un dimanche en 1180, un lundi en 1181. Le copiste a-t-il oublié un trait en recopiant le millésime ?

166 [165]
1171, 13 mai (?)

Raimond Guilhem et son frère donnent aux frères du Temple leur part, c'est-à-dire la moitié, de droits sur Bernard Prodet de Monze, sa femme, leur descendance et les tenures qu'ils tiennent d'eux.
Le 13 mai (3 avant les ides) est un jeudi en 1171, un samedi en 1172. Sans doute erreur du copiste.

167 [166]
1183 (n. st.), 3 janvier

Arbitrage par Oton, évêque de Carcassonne, et ses assesseurs, du différend qui opposait les frères du Temple à ceux de l'Hôpital de Carcassonne au sujet d'une terre dans le terroir de Brucafel, que les premiers revendiquaient comme étant leur bien. Il est décidé que le tenancier de cette terre donnera deux tiers de toutes ses redevances au Temple et un tiers à l'Hôpital.

168 [167]
1180 (n. st.), 12 février

Pierre Novelli, fils de Pierre Vidal (Vitalis), homme du Temple, reconnaît sa dépendance, celle de ses enfants et de ses biens envers la milice, à laquelle il verse annuellement pour la reconnaissance de l'hommage (homininium) 2 de Melgueil, et sous la garde de qui il se place, lui, sa famille et ses biens.

169 [168]
1181 (n. st.), [5, 12 ou 19] mars

Roger Trencaire, sa sœur Ermessen [Ermessendis] et ses enfants vendent aux frères de la milice deux pièces de terre et une vigne dans le terroir de Saint-Génies de Brucafel, pour 5 sous Ugonencos ou Ugonencs, et rien de plus.

170 [169]
1176, 29 mars

Arnaud Joffré (Gaufredi) lègue à la milice du Temple 60 de Melgueil, avec la quarte et la seigneurie (dominium) de la terre que Pierre Salomon tient de lui dans le terroir de Saint-Vincent [de Carcassonne].

171 [170]
1132, 1er avril

Roger de Béziers et ses frères, Raimond Trencavel et Bernard Aton, donnent au Temple en franc alleu, avec le consentement de leur mère Cécile, vicomtesse [de Carcassonne] et l'approbation de leurs barons, un homme nommé Pons le Gascon (Gascus), sa famille, et le manse où ils demeuraient sous les murs de Carcassonne; les donateurs renoncent aussi à tous les services qu'ils requéraient d'eux, et leur octroient la liberté d'habiter où ils voudraient.
C. Copie faite le 28 mars 1188 par Pierre Barravus de alia carta que est in potestate fratrum Templi (donc postérieure au Cartulaire, et moins bonne), Arch. Haute-Garonne, H Malte, Douzens, liasse 30 (anc. Carcassonne, liasse 1, nº 1).
PUBLIé: DU BOURG, Ordre de Malte, Histoire du grand prieuré de Toulouse, p.j. CXIV, p. LXXIV-LXXV, d'après C.
D'ALBON, Cartulaire général..., nº XLIV, p. 33, en partie d'après C.

172 [171]
1134, 7 août

Cécile, vicomtesse [de Carcassonne] et ses trois fils, Roger [de Béziers], Raimond Trencavel et Bernard Aton, donnent à la milice du Temple l'alleu qu'ils possédaient dans la « villa » et le terroir de Gaure avec les droits seigneuriaux (seniorivum) qu'ils avaient sur les tenanciers de cet alleu.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général....., nº LXXXVI, p. 65.

173 [172]
1150, 25 octobre

Arnaud de Gaure se donne lui-même comme confrère du Temple et donne aussi « l'honneur » qu'il possédait dans la « villa » et le terroir de Gaure — excepté l'église qu'il tenait en fief de Pierre de Pomas — que la milice avait libéré d'un gage de 324 sous Ugonencos ou Ugonencs, 90 de Melgueil, 3 muids d'orge et un muid et 5 setiers de froment. Il donne à la milice ses deux jeunes fils pour qu'ils soient vêtus et nourris par elle.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº DXCIV, p. 365-366.

174 [173]
1136 (n. st.), 25 janvier

Arnaud de Gaure échange avec Raimond son frère sa moitié de deux alleux qu'ils possèdent ensemble, l'un à Pomas, l'autre à Gaure, de plusieurs champs et d'un jardin, et un de ses hommes de Gaure avec ses tenures, contre la moitié des fiefs indivis entre eux, 40 de Melgueil, et l'abandon par Raimond des gages qu'il lui avait fournis.
B. Autre transcription sous le nº 176 [175].
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général...., nº CXVI, p. 82.

175 [174]
1138, 21 juin

Raimond et Arnaud de Gaure donnent aux frères de la milice leurs personnes et « l'honneur » avec tous ses droits qu'ils possédaient dans les « villae » et terroirs de Gaure et de Pomas. Ils reconnaissent que cet « honneur » a déjà fait l'objet d'une première donation et qu'il a été libéré de ses gages par le Temple.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CLXIII, p. 114.

176
1136 (n. st.), 25 janvier

Arnaud de Gaure et Raimond son frère échangent différents biens.
Cet acte est identique à l'acte figurant dans le cartulaire, fol. 128 vº-129 rº, sous le nº 174, à part quelques menues variantes. Voir nº 174.

177 [176]
1150, 7 avril

Raimond Arnaud, Pons Tessier (Textori) et leurs familles vendent aux frères du Temple les deux moitiés d'une vigne située à « Castelar » pour 2 setiers de froment, 2 setiers d'orge et une mesure (migeriam) de fèves.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº DLXXXI, p. 357-358.

178 [177]
1150, 7 avril

Amélie Castela et sa fille vendent à la milice du Temple une vigne à « Podii Dadmir », pour trois émines de blé, un setier de froment et une émine d'orge.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général...., nº DLXXVIII, p. 356-357.

179 [178]
1150, 7 avril

Etienne de la Combe (de Coma) et les siens vendent aux frères du Temple leurs droits sur une vigne à « Podio Dadmir » pour une émine d'orge.
PUBLIé: d'ALBON, Carlulaire général...., nº DLXXIX, p. 357.

180 [179]
1150, 7 avril

Arnaud de Montirat et les siens vendent à la milice du Temple leurs droits sur une vigne à « Podio Dadmir », pour 2 setiers de froment et une émine d'orge soit une valeur de 4 sous Ugonencos ou Ugonencs, et 7 deniers.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº DLXXX, p. 357.

181 [180]
1137, 11 octobre

Arnaud de Gaure fait don à Arnaud de Bedocio, à Raimund de Gaure et à leurs confrères du Temple, de lui-même comme confrère et de « l'honneur » qu'il possédait dans la « villa » et le terroir de Gaure, excepté l'église qu il tenait en fief de Pierre de Pomas.

182 [181]
1167, 1er novembre

Raimond de Gaure confirme par serment aux frères de la milice la donation que leur avait faite son père, Arnaud de Gaure, de son « honneur », moyennant 100 sous et un droit de jouissance viagère.

183 [182]
1148, 5 octobre

Pons de Pomas et les siens échangent avec les frères du Temple trois terres dans le terroir de Gaure contre une terre dans le terroir de Pomas.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général...., nº DXXXIII, p. 329.

184 [183]
1146, 13 décembre

Garsen (Guarsendis) et ses enfants vendent à la milice du Temple une vigne soumise à la quarte qu'ils tenaient d'elle dans le terroir de Gaure, pour 3 setiers et une émine d'orge et 3 émines de froment représentant une valeur de 5 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie octena.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCCCXVII, p. 263.

185 [184]
[1134, 25 mars-1135, 24 mars]
. Au monastère de Sainte-Marie-d'Alet.
Bernard, abbé de Saint-Hilaire, conteste une donation faite à la milice.
Voir Cartulaire C, nº 6 (sous la date de 1133).

186 [185]
1136, 27 janvier

Pons de Pomas et les siens échangent avec le Temple une terre dans le terroir de Saint-Etienne de Gaure, contre une autre dans le terroir de Pomas.
Le 27 janvier (6 avant calendes de février) est un lundi en 1136. Il n'y a pas à corriger en nouveau style. Exemple de style pisan.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général...., nº CXVII, p. 82.

187 [186]
1148 (n. st.), 12 février

Arnaud de Gaure et ses fils renoncent aux droits qu'ils pouvaient avoir sur la moitié d'un manse, autrefois donné à la milice du Temple par Raimond, frère d'Arnaud, et qu'elle avait bâti.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général...., nº DIII, p. 310.

188 [187]
1162 (n. st.), 2 janvier

Raimond Amiel et les siens vendent à la milice du Temple une vigne qu'ils tenaient d'elle dans le terroir de Gaure, pour 9 sous Ugonencos ou Ugonencs, et 3 setiers de « blad » (soit en parties égales de froment, de fèves et d'orge).

189 [188]
1160, 24 mai

Alazaïs (Aladaicis) et les siens vendent aux frères de la milice une terre qu'ils tenaient d'eux dans le terroir de Gaure, pour 3 sous Ugonencos ou Ugonencs, et une émine d'orge.

190 [189]
1156 (n. st.), 12 mars

Raimond Amiel et son fils vendent à la milice du Temple une terre qu'ils tenaient d'elle dans le terroir de Gaure, pour 3 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie octena.

191 [190]
1145, 12 mai

Arnaud de Gaure donne aux chevaliers du Temple « l'honneur » qu'il avait dans les « villae » et terroirs de Pomas et de Gaure — Il fait cette donation, avec celle de lui-même, au cours de sa maladie.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général...., nº CCCLIV, p. 228.

192 [191]
1159, 27 mars

Raimond Amiel, son fils et leurs familles vendent à la milice du Temple un terrain à bâtir qu'ils tenaient d'elle dans la « villa » de Gaure, pour 3 sous Ugonencos ou Ugonencs, de Carcassonne en monnaie octena.

193 [192]
1155, 25 mars-1156, 24 mars

Raimond d'Espagne (Ispania) et les siens vendent au Temple une terre (à Gaure) pour 4 sous Ugonencos ou Ugonencs,

194 [193]
1158, 25 avril (?)

Arsen (Arsendis) et ses enfants vendent au Temple un honneur qu'ils avaient dans le terroir de Gaure, pour 2 sous Ugonencos ou Ugonencs,
Le 25 avril (7 avant calendes de mai) est un mercredi en 1156, jeudi en 1157, vendredi en 1158 samedi en 1159. Sans doute erreur du copiste.

195 [194]
1156 (n. st.), 11 janvier (?)

Pons Sutor et sa famille donnent aux frères du Temple une sétérée de terre moyennant une émine de blé (enona) d'une valeur de 14 deniers ug.
En 1155, le 11 janvier (3 avant les ides) est un mardi, et un mercredi en 1156. Sans doute erreur du copiste.

196 [195]
[1155, 25 mars-1156, 24 mars]

Pierre Oliba et ses enfants vendent à la milice du Temple, pour 9 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie de Carcassonne, deux sétérées de terre qu'ils avaient acquises pour 6 sous Ugonencos ou Ugonencs, et une émine de froment.

197 [196]
1156 (n. st.), 3 février

Guilhem, fils de Pierre Bernard, et ses sœurs vendent aux frères du Temple une sétérée de terre pour 3 sous et 4 deniers ug.

198 [197]
1156 (n. st.), 3 février

« Esmerada » et sa famille vendent aux frères du Temple une terre pour 4 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie de Carcassonne.

199 [198]
1151 (n. st.), 22 février

Bernard Sesmon du Bézu donne son âme et son corps, et 1.000 de Melgueil pour subvenir aux besoins de la milice, aux frères de cette même milice du Temple, qui le reçoivent dans leur fraternité et lui remettent en viager un honneur qu ils possédaient dans la « villa » d'Espéraza, que Bernard s'engage à faire valoir selon ce contrat.

200 [199]
1137 (n. st.), 25 mai

Donations faites à la milice, concernant le château (castellum) de Pieusse: a. Raimond de Saint-Martin et sa femme donnent un manse, un colombier et une vigne qu'ils y possédaient;
b. Géraud, Pierre Falchet, Arnaud de Cépie et leurs familles cèdent ce qu'ils possédaient dans cette vigne;
c. Borrel de Pieusse donne un terrain à bâtir limité par des croix;
d. Ysalguier (Udalgerius) et Bernard de Pieusse, Bernard de Blanchefort, Raimond de Duno et Pons de Duno, Arnaud et Raimond de Blanchefort donnent les fiefs que Raimond de Saint-Martin tenait d'eux.
Le 25 mai est un mardi en 1137, et un mercredi en 1138. Exemple de style pisan.

201 [200]
[25 mai 1137] ?

Géraud (Guirallus) de Marseille et ses frères, sa sœur Saixa et le mari de celle-ci donnent à leur sœur Ermessen (Ermessendis) et à Raimond de Saint-Martin son mari le champ ayant appartenu à leur père et une fache de terre dans le terroir de Notre-Dame de Marseille.
Les bénéficiaires de cette donation, ainsi que le témoin Udalgier de Pieusse, apparaissent comme donateurs dans l'acte précédent; Arnaud et Bernard de Villeneuve sont témoins des deux actes.
202 [201]
[6 mai 1138, ou 5 mai 1139] ?

Ermessen (Ermessendis) et Raimond de Saint-Martin, son mari donnent au Temple les biens qu'ils ont reçus par la charte précédente, auxquels Ermessen ajoute une fache de terre qui lui appartient. Ses trois frères autorisent les chevaliers du Temple à moudre chaque semaine 4 setiers de blé dans leurs moulins contre la seule redevance de la panada fixée à une pojeria...
L'acte est postérieur au précédent. Le parchemin déchiré laisse apercevoir un jambage avant nonas mai, feria VI: ceci peut désigner le VI nonas, 2 mai, vendredi en 1141; ou le IIII nonas, 4 mai, vendredi en 1145; ou le III nonas, 5 mai, vendredi en 1139 et 1144; ou encore le II nonas, 6 mai, vendredi en 1138.

203 [202]
1142, 2 septembre

Guilhem « Macota » et ses frères établissent un accord avec la milice du Temple, par lequel ils lui donnent divers biens (?) le long de l'Aude en échange de 50 sous Ugonencos ou Ugonencs, abandonnent en sa faveur leurs prétentions sur un « honneur » ayant appartenu à Guilhem Ot (Otonis) dans la « villa » et le terroir d'Espéraza, et renoncent aux prélèvements de taille et d'avoine qu'ils faisaient sur les hommes du Temple.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général..., nº CCLXVII, p. 176.

204 [203]
1159, [3, 10, 17, 24] novembre

Guilhem d'Alaigne et ses enfants confirment à la milice du Temple la donation qu'ils avaient faite autrefois d'une partie de leur « honneur » situé dans les « villae » et terroirs des Bernois, de Casalrevin, de « Eisocias » et de « Espéraza », ainsi que de Raimond de « Eisocias » demeurant à « Torrelas. » Ils s'engagent par ailleurs à ne réclamer aucune redevance servile (servile servicium) dans cet « honneur. »

205 [204]
1140 (n. st.), 28 février

Pons et Guilhem son frère donnent en alleu à la milice divers biens qu'ils avaient dans la « villa » et le terroir d'Espéraza: trois hommes avec leurs familles, leurs manses et leurs tenures; un établissement de meunerie (molnare); un champ et une terre; ils reçoivent pour ce don 15 sous Ugonencos ou Ugonencs, en monnaie octena.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général...., nº CCIII, p. 141.

206 [205]
1148 (n. st.), 14 février

Pierre de Saint-Jean et son frère Bonet de Rennes donnent au Temple « l'honneur » qu'ils possédaient dans les « villae » et terroirs d'Espéraza, des Bernois, de « Castelono » et de Gaure, qu'ils lui avaient déjà donné huit ans auparavant, à l'exception des biens donnés par Bonet à sa fille.
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général...., nº DIV, p. 311.

207 [206]
1147 (n. st.), 14 mars

Pictavina, son mari Pons Géraud et leurs enfants abandonnent la part de l'honneur qui fut à son père, Raimond de « Blancafort », dans le terroir de Pieusse, et que le Temple tient maintenant; ils renoncent aux prétentions qu'ils élevaient sur la part tenue par Amiel Borssela et les siens. Ils reçoivent 23 sous Ugonencos ou Ugonencs, en aumône pour cet abandon.
A. Original (ou copie XIIe siècle), Douzens, liasse 37 (anc. Magrian, liasse 1, nº 7).
PUBLIé: d'ALBON, Cartulaire général...., nº CCCCXXXV, p. 271-272, d'après A.
Cartulaires des Templiers de Douzens — Publiés par Gérard et Elisabeth Magnou, sous la direction de Philippe Wolff — Paris, Bibliothèque Nationale — 1965
Les Cartulaires visités 353705 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.